La technique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'homme est un être de besoins. Sans la satisfaction de ses besoins fondamentaux, il ne peut survivre. Or la nature ne supplée pas d'elle-même à ses besoins : c'est à lui de les satisfaire, et pour cela, contrairement aux autres animaux, il recourt à des techniques. Pourtant, bien peu nombreuses sont les techniques qui ont pour objet la seule satisfaction directe des besoins vitaux. L'homme estaussi un être de désir, et qui désire précisément ce dont il n'a pas, à strictement parler, besoin. Il est habité par ses rêves : le rêve de voler, de conquérir l'espace, de repousser toujours plus loin les limites que la nature lui a imposées. Dans quelle mesure ses rêves sont-ils l'impulsion qui le pousse à innover toujours ? Si l'homme n'était qu'un être de besoins, ne se satisferait-il pas,comme les autres animaux, de ce que lui dicte l'instinct ? Qu'aurait-il alors besoin des développements de la technique ? Pourtant, même s'agissant de ses besoins les plus simples, il a déjà recours à la technique. Comment s'articulent, en l'homme, les désirs et le besoin ? Peut-on vraiment les distinguer et mesurer la part qui, dans la technique, vient de l'un ou de l'autre ?
Plan du document :Introduction

I/ La technique humaine, fille de nos besoins.
a) L'homme, animal en proie au besoin.
b) C'est par le développement des techniques que l'homme répond aux défis que lui lance la nature.
c) Par la technique, l'homme entreprend de domestiquer les forces de la nature.

II/ La technique, fille de nos rêves.
a) L'esprit humain anticipe toujours sur les découvertes.
b) Ce qui faitle propre de l'homme, c'est la prégnance du désir qui va toujours au-delà du besoin.
c) L'homme attend de la technique qu'elle vienne réaliser ses rêves.

III/ Le désir fondamental de l'homme est de s'affranchir de ses besoins.
a) L'homme demande aux techniques de l'affranchir des besoins inhérents à sa condition.
b) Mais en réalisant cette émancipation, les techniques font surgir de nouveauxbesoins.
c) Une tentative de comparaison avec d'autres espèces animales.

Conclusion

La Technique S'Enracine-T'Elle Dans Le Rêve Ou Dans Le Besoin ?

La technique s’enracine-t-elle dans le rêve ou dans le besoin ?

La technique est l’ensemble des moyens (matériels ou non) mis en œuvre pour atteindre efficacement un objectif quelconque (indéfini au départ) jugé utile,   lié à lasatisfaction d’un besoin ou d’un désir. Le sens commun de la technique est l’invention, la fabrication par l’homme d’objet utilisé pour transformer la nature et l’adapter à ses besoins. Nous avons donc tendance à penser que la technique résulte d’une nécessité de l’homme. En effet, elle trouve son origine chez ce dernier qui l’utilise afin de palier à sa nature qui est faible. C’est donc par le biais dela technique que l’homme surmonte ses faiblesses et répond à ses besoins.
Toutefois, on remarque que l’homme est aussi un être de désir, qui ne se satisfait pas du strict nécessaire, de ce qu’il a besoin, mais qui rêve toujours d’aller plus loin, au-delà des limites que la nature lui a fixé. De fait, il considère la technique comme un moyen d’accéder à son bien-être, son bonheur.
On peut donc sedemander quelle est l’origine de la technique ? Est-ce le rêve ou le besoin ? Il faut pour cela s’interroger sur les buts de la technique, quel sont-ils ?

La technique a pour origine les besoins primitifs de l’homme : ce dernier a besoin de la technique car sans elle il pourrait survivre. De fait,   comme nous l’explique la thèse soutenue par le Protagoras dans le Mythe de Prométhée, l’hommeest au départ « tout nu, pas chaussé, dénué de couvertures, désarmé », c’est-à-dire qu’il est dans l’obligation de subvenir artificiellement à ses besoins. C’est alors qu’il reçoit le « génie créateur des arts » qui lui permet d’inventer toutes les techniques qui suppléeront à sa faiblesse naturelle, comme le langage pour communiquer, le tissage pour se protéger des intempéries, ou encore la...
tracking img