La vielle comerciale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3679 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
"Ceci n'est pas une pipe(rie)" : bref propos sur la sémiotique et l'art de Magritte
par Martin Lefebvre

Le structuralisme et la sémiologie nous ont habitués à analyser la représentation à partir d'un examen des supports médiatiques selon lequel on peut distinguer l'image et le langage, la représentation par ressemblance et la représentation par signes arbitraires. Or ce que permet lasémiotique de Peirce, au contraire, c'est de considérer les fonctions de la représentation sur un plan purement logique en évitant la réduction du support. En d'autres mots, rien n'empêche une représentation picturale ou une représentation linguistique de remplir des fonctions iconiques, indexicales, ou symboliques dans la mesure où, comme je l'ai souligné en introduction, tout ce qui est susceptibled'être présent à l'esprit doit posséder Premièreté [pic], Deuxièmeté [pic], et Troisièmeté [pic]. Conséquemment, la seule façon de savoir si l'on a affaire à une icône [pic], un index ou un symbole c'est de considérer l'objet de la représentation et non son support. Par ailleurs, comme chaque chose du monde existe dans une quantité indéfinie de rapports monadiques, dyadiques, et triadiques avec soi etle monde on ne saurait faire l'inventaire de tout les objets qu'une chose, une fois sémiotisée, peut représenter.

On me fera remarquer, et avec raison, qu'une interprétation du tableau de Magritte comme indice [pic] que la sortie du musée n'est pas très loin ou encore comme symbole national ou symbole d'un musée (comme cela arrive avec certaines œuvres de Léonardo ou de Michel-Ange qui sontparfois soumises à cet usage sémiotique) n'a pratiquement rien à voir avec l'art. Bien sûr. Après tout la sémiotique, je le disais plus tôt, est une théorie de la connaissance et non une théorie de l'art.[voir 01]
Quelques rapports sémiotiques au monde : Soit, donc, le tableau de Magritte et quelques uns de ses rapports sémiotiques au monde : le tableau peut servir à représenter une pipe ; il peutservir à représenter l'existence de ce genre d'objet qu'on appelle pipe ; il peut servir à représenter Magritte ou son style ; il peut servir à représenter des couleurs ; il peut servir à représenter une proposition négative ; il peut servir à représenter la peinture moderne ; il peut servir à représenter le musée où il est abrité ; il peut servir à représenter une exposition Magritte ; il peutservir à représenter un mode de représentation ; il peut servir à représenter la Belgique ; il peut servir à représenter le goût d'un amateur d'art ; il peut servir à évoquer des souvenirs ; il peut me servir à me représenter où je me trouve dans un musée si je me suis égaré ; etc., etc., et ce, de façon indéfinie car on ne saurait épuiser le potentiel sémiotique d'une chose du monde.
Ce qui est vraipour le tableau dans l'ensemble l'est vrai également pour ses parties, qu'il s'agisse, par exemple, du texte ou du dessin. Dans chaque cas donc, et selon l'objet que le tableau ou une de ses parties sert à représenter, nous aurons affaire soit à une icône [pic], à un indice [pic], ou à un symbole.

Cela revient à dire qu'un tableau, comme celui de Magritte, peut nous faire connaître unequantité indéfinissable de choses du monde, soit à travers la quantité indéfinie de ses qualités, de ses connexions existentielles avec d'autres choses dans le monde, ou à travers la façon qu'il a de solliciter des interprétations.
Lien sémiotique à l'art : Lorsqu'un historien d'art dit connaître La trahison des images (1929) il sait en principe que l'œuvre se trouve au LACMA à Los Angeles. Sur le plande la connaissance, cela fait partie de la signification que revêt l'œuvre aujourd'hui. Cela fait même partie de l'aura de l'œuvre d'art au sens benjaminien du terme - l'histoire de l'art s'est longtemps penchée sur la circulation des œuvres d'un collectionneur à un autre pour cette raison précisément. Or quelle différence y a-t-il entre savoir que l'œuvre se trouve au LACMA, et savoir sur...
tracking img