La violence scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1123 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA VIOLENCE SCOLAIRE
Introduction :
"La violence est aussi difficile à définir qu'elle est aisée à identifier..."
La violence est en effet presque indéfinissable. Elle implique l'idée d'un écart ou d'une infraction par rapport aux normes ou aux règles qui définissent les situations considérées comme naturelles, normales ou légales. Il est ainsi difficile de définir ce qui échappe aux règleset à toute régularité. C'est pourquoi aussi l'idée de violence est chargée des valeurs positives ou négatives qu'on attache à la rupture, à la transgression, à la violation ou à la destruction de l'ordre.
Dans plusieurs pays européens, dont la France, un phénomène prend de l'ampleur d'année en année : celui de la violence dans les établissements scolaires. Cette violence recouvre différentesformes : dégradation volontaire du matériel, rackets entre élèves ( certains élèves obligent des plus jeunes, sous la menace, à leur donner leurs affaires, leur argent de poche, etc.), trafics en tous genres, et de plus en plus de, tentatives d'intimidation, voire agressions contre des enseignants ou des membres de l'administration.
Le plus inquiétant est que d'une part, cette forme deviolence autrefois restreinte à quelques établissements réputés difficiles, tend à s'étendre et à faire tâche d'huile et que d'autre part, elle concerne essentiellement les collèges, c'est-à-dire des pré-adolescents (tranche d'âge : de 12 à 15 ans)

I. Violence scolaire :
La violence scolaire se compose de trois éléments essentiels :
• les crimes et délits commis à l’école et définis par leCode pénal,
• les incivilités définies par les acteurs sociaux,
• le sentiment d’insécurité ou de violence qui résulte des deux composantes précédentes.
Nous pouvons dire que la violence est la désorganisation d’un individu, qui se traduit par une perte d’intégrité qui peut être physique ou morale. Ceux qui sont le plus touchéspar cette violence sont en général les élèves les plus faibles, les moins sociables, les professeurs de sexe féminin; liée au processus d’apprentissage, à la relation maître-élèves, et les personnes qui ont un handicap.
Pour la violence entre professeurs et élèves, ll y a une généralisation d'un malaise qui touche la grande majorité des enseignants. Les classes sont de moins en moinscontrôlables, et si les incidents sont contenus, il n'en reste pas moins qu'enseigner dans ces conditions est devenu particulièrement pénible et difficile.

Il peut y avoir plusieurs sortes de violence scolaire :
 Agressions
 Racket
 Trafics de drogue, ou autres
 Discrimination
 Insultes
 Vols Tags
 Dégradation volontaire du matériel
 Tentatives d’intimidation
 Violence physique
 Sexisme
 Coups, attouchement, plaisanteries sexuelles
 Refus de parole, attitudes de mépris
1) Causes familiales : dans la société post-industrielle actuelle, on peut noter une nette dégradation des liens familiaux : séparation, divorces, démission des parents,... laissent souvent lesenfants livrés à eux-mêmes.
2) Causes sociales : Le chômage bat des records et la situation ne semble qu'empirer , la majorité des adolescents ne perçoivent plus la nécessité de faire des études qui ne débouchent sur rien. de plus, l'image de l'enseignant s'est dégradée dans la société. l'éducateur n'a plus le prestige d'autrefois aux yeux des parents. Ceux-ci sont nombreux à remettre enquestion, devant leurs enfants, l'enseignement qu'ils reçoivent. Ajoutons l'influence des médias et surtout de la télévision qui présente, à longueur de temps, des images de guerre et de violence et devant laquelle les enfants passent une grande partie de leur temps libre. Sans oublier, enfin, la présence de drogues proposées aux adolescents.
3) Causes psycho-physiologiques : l'âge de la...
tracking img