Le bourgeois gentilhomme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (886 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le XVIIesiècle, c'est le siècle classique, le siècle de Louis XIV, mais c'est aussi le siècle de Molière, dramaturge au nom à jamais uni à la langue française. S'il a si bien survécu au passage dutemps, c'est que ses comédies ne se cantonnent pas dans la farce, mais servent à critiquer des types: l'avare, la précieuse, le vieillard libidineux, le noble, le bourgeois... Cette critique luiconserve toute son actualité.
Dans le Bourgeois gentilhomme, Molière s'exprime sur l'idéal de la société de son temps : l'honnête homme, idéal différent de ceux d'aujourd'hui, peut-être, mais servant àmettre en lumière des défauts communs.
De manière comique, il décrit deux hommes se prenant pour ce qu’ils ne sont pas, c'est-à-dire des personnes de qualité. Se croyant au-dessus de tout le monde etse donnant un air, Dorante et M. Jourdain, ridiculisent les gens qui changent de personnalité afin d'entrer dans les critères de sélection de la société. Exagérant leurs défauts tels que la vanité, lamalhonnêteté, la flatterie et la manipulation, Molière dénonce l'hypocrisie et montre la vraie nature de ces deux personnages.

L'honnête homme n'est pas flatteur, car il reste toujours naturel.Dans cette comédie-ballet qu’est le Bourgeois gentilhomme, Molière critique ses contemporains et leur manière mesquine de vanter les mérites de quelqu'un afin d'obtenir quelque chose. À l'aide dupersonnage de Dorante qui ment à M. Jourdain, il montre à quel point ils sont loin d'être des honnêtes hommes :
Dorante : Comment, Monsieur Jourdain ? Vous voilà le plus propre du monde !M. Jourdain : vousvoyez.Dorante : Vous avez tout à fait bon air avec cet habit et nous n'avons point de jeunes gens à la cour qui soient mieux faits que vous.M. Jourdain : Hay, hay.Mme Jourdain : (à part) Il le grattepar où il se démange.

Avec cet extrait, Molière, utilisant un comique de mots, fait rire, mais aussi réfléchir. En effet, le sous-entendu de Mme Jourdain à la fin de l'extrait est comique, mais...
tracking img