Le califat abbaside au premier du xeme siècle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le califat abbaside dans la 1 ère moitié du Xe siècle.

Les califes abbasides régnèrent pendant cinq siècles de 750 à l'invasion Mongols de 1258. C'est
la plus longue dynastie califale de l'histoire et elle succèda au califat Ommeyyades avec la révolte Abu
Muslim en 747. Ce sont les descendants de l'oncle du Prophète, al – Abbas ce qui leur permit de
revendiquer une légitimité que lesOmmeyades était dans l'incapacité de faire.
Cette empire dont le pouvoir central était basé à Bagdad était une formation politique particulière ,
groupant différentes populations qui n'avait rien d'autre en commun que la langue arabe et la religion
islamique, récemment importées, l'une ou l'autre de la région arabique du Hidjaz. Les iraniens
possédaient la prééminence politique et le calife abbasideétait un véritable monarque asiatique. Par
conséquent, on a une organisation semblable à celle des anciens rois de Perse, les califes se
déchargeant du poids des affaires sur des vizirs (ou premier ministre) qui assistent le calife, le
conseillent et dirigent les différents bureaux . En effet, l'administration du califat abbaside est formé
de bureaux (diwan) tenus par des secrétaires(kuttab). De plus on a aussi le gouverneur de province,
l'émir, et le cadi (chef d'armée).
Pendant la première moitié du Xe siècle, c'est à dire environ de 900 à 925, les abbasides gouvernaient
sur l'ensemble de l'empire islamique donc sur l'Arabie, l'Égypte, et l'ancien empire perse sassanide.
Après une période faste de 750 à 861, on assiste a une multiplication de complications intérieuresnotamment sous le règne d'al-Muktafi (902-908) et pendant le long règne d'al-Muqtadir (908-932).
On peut donc se demander comment ses difficultés provoquèrent l'affaiblissement du califat
abbaside. Les problèmes a l'intérieur du pouvoir central alliés aux conflits socio-religieux qui
apparaissent en Egypte et en Iran à partir du Xe siècle ou qui sont des survivances de révoltes plus
anciennesprofitent à des émirs ambitieux, qui , face aux difficultés apparemment rencontrés par le
califat tentent de fonder des principautés autonomes.

De nombreux problèmes à l'intérieur du pouvoir central du califat abbaside se manifestèrent au
début du Xe siècle. Tout d'abord, on assiste à l'intérieur de l'organisation du gouvernement aux
intrigues des secrétaires shi'ites infidèles aux abbasides. Malgréle fait que ces fonctionnaires sans
scrupules - mais très compétents - n'avaient plus de candidats au trone a soutenir au service de la
cause shi'ite, ils n'hésitaient pas à détourner de l'argent au profit de leur parti et de leur profit
personnel. Ces détournements n'aidèrent pas l'état abbaside à régler le problème de ses finances qui
étaient au plus bas du aux nombreuses opérationsmilitaires – que nous aborderons plus bas- qu'il eu a
mener . L'État du faire appel à des emprunts privés, mené à biens par les mieux placés et les plus
compétents pour cela, les secrétaires shi'ites. En effet, grâce leurs liens politico-religieux leurs
permettaient d'être en contact avec un grand nombre de marchands-banquier et donc de réaliser ce
type d'opérations. En contrepartie, ces derniersobtenaient la promesse d'être associé aux futurs
détournement de fonds. Ces secrétaires pouvaient ensuite exercer de vraies chantages sur les
souverains abbaside. Ainsi, quand le nouveau calife al-Mu'tafi (902 - 908) fit appel à un de ces
secrétaires, Ahmad b. al-Furat, pour obtenir des avances d'argent et payer les fonctionnaires de la
cour et du gouvernement. Il était l'un des seuls capables,selon le calife, d'assurer ce type
d'opérations grâce aux relations qu'il avait. Le souverain dut ensuite en subir les conséquences et on
le vut essayer vainement de sortir de l'emprise du secrétaire tout le long du reste de son règne. On
peut aussi citer l'affaire de la succession d'al -Muktafi . Lorsqu'il mourut, monta sur le trône un très
jeune prince du nom d'al-Muktadir (908-932) sous...
tracking img