Le camping, un modele culturel?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le camping, modèle culturel?

Aujourd’hui, l’une des caractéristiques que l’on peut accorder au monde contemporain est surement sa vitesse. Dans notre société, où la recherche d’une rentabilité maximale reste au cœur des préoccupations et accélère nos journées, les congés apparaissent comme un moment de pause, de creux, permettant un retour à soi. Ainsi, alors qu’un Français sur deux déclareque la crise économique actuelle va avoir un impact sur ses congés d’été, la solution des vacances en camping peut se poser comme une évidence pour de nombreuses personnes, rejoignant les sept millions de français déjà passionnés par ce mode de logement temporaire. Pourtant, peu de personnes échappent au préjugé rendant synonyme le fait de séjourner sous tente, à des vacances populaires etrenvoyant, par la même occasion, à un fait socialement dérisoire, sans intérêt. On peut donc se demander si le camping est une simple solution de logement vacancier ou si ce dernier implique des notions plus profondes, liées à la société et à la culture. Le camping est apparu vers la fin du XIXe siècle et le début de XXe. Celui-ci connaitra un développement considérable notamment du à l’essor du scoutismemais également à l’action du Front Populaire, inventeur politique des congés payés. Selon le dictionnaire Larousse, camper signifie « S’installer quelque part d’une manière provisoire avec des moyens rudimentaires ». Liée à cette notion de simplicité, la vie sous tente suscite à notre époque un imaginaire du sauvage, d’abord matérialisé par la forme spatiale du camp et par l’idée de tribu primitive.Le camping amène donc à de nombreuses réflexions, notamment sur le thème de la nature et du retour à celle-ci. Il s’agit ainsi pour ceux qui critiquent les méfaits de la civilisation, ses excès de technique, de mécanisation ou encore de pollution, d’espérer retrouver dans la nature un environnement supposé pur. Néanmoins cette idée de retour à la nature par la pratique du camping est discutable.En étudiant plus précisément ces lieux, nous pouvons comprendre que le but n’est pas de retrouver une nature perdue, mais plutôt d’évoluer, pour quelques temps, dans un lieu se référant à celle-ci. Du tourisme écologique aux aliments biologiques en passant par le 4x4 ou aux « activités tir à l’arc », chacun peut ainsi s’immerger dans sa propre définition d’une « mise en nature ». Le camping suscitedonc de nombreux questionnements. Tout d’abord nous pouvons nous interroger sur les limites de ce lien avec la nature. Celui -ci est il vraiment fondé et est-ce un point fondamental dans la définition du camping ? Ce dernier ne soulève t-il pas des notions plus profondes ? En effet ce mode d’hébergement, plus que tout autre, accentue l’idée de rassemblement et de communauté. Nous pouvons donc nousdemander si le camping admet un mode de vie à part, voire une culture, proposant des possibilités de rapports aux autres et à soi différents. Ainsi dans une première partie, nous développerons ce lien ambigu à la nature pour le dépasser, et mettre en avant, dans une seconde partie, l’aspect sociologique apporté par la pratique du camping.

Dans un premier temps, ce mode d’hébergement amène doncà l’idée de rupture avec le monde contemporain mais également à celle de consommer de la nature. Cette expression traduit toute l’ambigüité du camping puisque ce dernier donne lieu à une forme d’évasion, un espace de retranchement tout en étant une évasion organisée, contrôlée. Le camping peut ainsi être considéré comme une extension de la ville et illustré par une formule de Gilles Raveneau etOlivier Sirost : « mettre la ville dans la nature ». En effet ce mode d’hébergement peut être discuté dans la mesure où il s’agit de vivre un dépaysement, une expérience proche de la nature ; pourtant les vacanciers cherchent le plus de confort possible en ramenant la technologie dans le lieu. Le modèle de la maison est ainsi transposé dans un autre endroit, mais la plupart des éléments la...
tracking img