Le caryotype

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2750 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le rangement des chromosomes dans le caryotype permet d’étudier le nombre et la structure du stocke chromosomique dans une cellule.
Base d’une discipline la cytogénétique. Dans un caryotype il faut que les cellules se divisent activement. Au cours du cycle cellulaire le repliement de la chromatine est maximale à la métaphase de la mitose. C’est à ce stade que les chromosomes sont les plusvisibles donc plus facilement analysables.

Structure du chromosome métaphasique :

En métaphase chaque chromosome a été répliqué au cours de la phase S et présentent 2 chromatides sœurs identiques reliées entre elles par le centromère. LA position du centromère permet de séparer le chromosome en bras court noté p et en bras long noté q. La position du centromère permet aussi de définir lamorphologie du chromosomes.
Il est métacentrique si ses 2 bras sont de même longueur.
Il est su métacentrique si les bras courts sont deux fois plus petit que les bras long.
Il est acrocentrique si les bras courts sont très bref.

A l’extrémité des bras se trouvent les télomères.

Le centromère :

Il permet l’accrochage du chromosome sur le faisceau mitotique. Il est indispensable aumouvement des chromosomes ou chromatides sœurs lors de l’anaphase. La région du centromère est composé d’hétéro chromatine constitutive. L’ADN est caractéristique par de longues séquences répétés en tandem. Chaque séquence comprend 170 nucléotides des répétées plusieurs milliers de fois. L’ensemble de ces séquences d’ADN est appelé ADN satellite.
L’ADN centrosomique à la particularité de fixerdes protéines spécifiques (protéines du kinetochores) le kinetochore est un complexe protéique qui s’associe sur les deux face du centromère et qui sert de lien entre les microtubules et les chromosomes.

LE télomère :

Segment terminaux des bras ils ont constitués par des répétitions en tandem de motifs de 6 paires de bases. Cette ADN télomérique s’associe à des protéines et ces télomèresprotège l’extrémité des chromosomes de la dégradation de la fusion à d’autre chromosomes de la recombinaison et ils assurent la réplication de la partie extrême du chromosomes.

Le rangement des chromosomes dans le caryotype :

LE caryotype humain normal comprend 46 chromosomes réparties en 22 paires d’autosomes communs au deux sexes et classés de 1 à 22 en fonction de leur tailledécroissante en plus on a 2 chromosomes sexuels les gonosomes (XY chez l’homme et XX chez la femme) le caryotype 46, XY normal de l’homme et de la femme 46, XX. Les 2 chromosomes qui appartiennent à une même paire sont des homologies, ceux des paires différentes sont des hétérologues.
Lors de la réalisation du caryotype les chromosomes sont réparties en 7 groupes en fonction de leur morphologie :Groupe A : chromosomes 1, 2 et 3.
Groupe B : chromosomes 4 et 5.
Groupe C : chromosomes de 6 à 12 et le X.
Groupe D : chromosomes 13, 14 et 15.
Groupe E : chromosomes 16 , 17 et 18.
Groupe F : chromosomes 19 et 20.
Groupe G : chromosomes 21, 22 et le Y.

Les chromosomes acrocentriques réparties entre D et G mais dans G que 21 et 22.

Bandes chromosomiques :

L’introduction detechniques de marquage en bande de chromosomes a permis la résolution et l’analyse cytogénique. Les techniques de marquages en bandes de chromosomes repose sur des techniques biochimique différentes, qui font intervenir différents éléments du chromosome, de l’ADN, les protéines et la dynamique de la condensation de la chromatine.
Ces techniques font apparaitre sur les chromosomes un profilreproductible de bande transversale le long des chromosomes. Chaque paires de chromosomes peut être identifier par l’alternance de bandes claires et sombres.

Les bandes G :

Les méthodes qui permettent de révéler les bandes G utilisent soit l’action d’une enzyme protéolytique soit les conditions douces de dénaturation suivie d’une coloration au giemsa les bands G sombres produisent un...
tracking img