Le classicisme

Pages: 8 (1766 mots) Publié le: 9 février 2011
Le mot « classique » a aujourd’hui plusieurs sens. Par « classique », ont peut entendre « habituel », ou « conforme » à l’ordre social, comme par exemple dans l’expression « une coupe de cheveux classique ». On qualifie aussi de « classiques » des livres écrits avant ou après la période classique. Cette période, du début du XVIIème siècle et s’épanouissant vers 1660-1680, a vu naître un courantde pensée qui a touché tous les domaines artistiques : le classicisme.
Le classicisme est un dérivé du mot "classique", emprunté au latin classicus, "de première classe" ; par métaphore, le terme a été employé dès le deuxième siècle pour désigner un auteur ou une oeuvre d'excellence, digne de devenir un modèle.
Dès le haut Moyen-Âge, l'adjectif "classique" est associé à la mémoire de l'Antiquitédont les oeuvres sont admirées et étudiées ; de cette étude dérive l'autre signification du mot, par une erreur étymologique : auteurs et oeuvres classiques deviennent ceux qui sont étudiés en classe et ont valeur d'exemplarité, ce qui explique la dérive de sens. Le classicisme peut devenir académisme, conformisme, conservatisme.
Le classicisme littéraire, en 1825, est un ensemble de caractèrespropres aux grandes oeuvres littéraires de l'Antiquité et au XVII siècle. Le classicisme est donc une théorie littéraire qui recherche l'imitation des anciens et des auteurs du XVII siècle.
Qu’est-ce que le classicisme ?
Naissance d’un mouvement
Le classicisme est plus qu’une simple mode artistique éphémère, c’est avant tout une philosophie, une façon de voir les choses qui est née avec laRenaissance et les pensées des humanistes européens.
En effet, si pour nous, le terme « classiques » évoque avant tout les auteurs français du siècle de Louis XIV, il englobait à cette époque les grands auteurs de l’Antiquité grecque et latine : Homère, Ovide, Cicéron, Socrate, Phèdre, Plaute, Horace, Aristophane ou encore Aristote. Ces auteurs avaient été redécouverts à la Renaissance et mêmetraduits en français.
Ces « anciens » devinrent très populaires et, dès le XVIème siècle, firent l’objet d’un véritable culte par les auteurs français. Le mot lui-même est plus tardif, on l’attribue à Stendhal vers 1825. Le seul terme d’époque était « atticisme », qui renvoie bien à l’antiquité gréco-latine. Il fallait d’abord imiter, puis égaler, enfin dépasser ce modèle. A ce but fondamental desécrivains classiques s’ajoute la volonté de définir la littérature, de s’imposer des règles et des contraintes et de tout codifier.
Les principes du classicisme
C’est en effet aux XVIème et XVIIème siècles que notre français moderne s’est formé et a atteint ses formes lexicales et syntaxiques actuelles (à quelques exceptions près). 1696 vit d’ailleurs la publication du premier dictionnaire de lalangue française, et, soixante et un ans plus tôt, Richelieu créa l’Académie française, ayant surtout pour but d’imposer un « art officiel », utilisant la langue du Roi.
Les écrivains classiques cherchent aussi à s’imposer des règles, des contraintes, au nom de la vraisemblance, et à peindre la vie telle qu’elle apparaît à leurs yeux et à leur philosophie. Voici les caractéristiques du classicisme :- Le culte des anciens : il se retrouve dans les tragédies classiques, le plus souvent tirées de la mythologie grecque ou de l’Antiquité historique. Ce culte transparaît également avec l’établissement des règles classiques, exposées par Boileau dans l’Art poétique (1679) et directement inspirées par Horace et Aristote. On peut également rappeler que la majorité desFables de La Fontaine sont adaptées de leurs équivalentes antiques, et que même un auteur comique, Molière, s’est inspiré de Plaute.
- La définition de tous les genres littéraires : c’est à l’époque classique que l’on sépare la littérature en genres (la farce, la comédie, le drame, la tragédie, la nouvelle et le roman). Et l’on différencie les registres de langue, au nom...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme
  • Classicisme
  • Le classicisme
  • Le classicisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !