Le conte philo candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (593 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le voyage , Candide .

Candide est aussi le récit d’un voyage , en grande partie maritime , comme c’est la mode au XVIIIème siècle . Le voyage permet ainsi de découvrir le monde et d’amener uneréflexion sur les références culturelles en se décentrant de l’Europe .

Le voyage comporte trois lieux importants qui font courir Candide de l’Europe au nouveau monde avant de revenir : le châteaude Thunder-ten-tronckh au début du conte , l’Eldorado et le jardin de la « conclusion » . Le texte s’articule donc en trois définitions du bonheur. Allemagne , Hollande , Portugal , Espagne ,Argentine , Paraguay , Pérou , Surinam , France , Angleterre , Italie , Turquie … Le trajet de Candide est un aller-retour entre l’Europe et Nouveau Monde .
Le voyage débute d’emblé à l’exclusion de Candidedu château de Thunder-ten-tronckh ce qui prend une dimension initiaque pour Candide qui est le personnage central du fait que le conte fonctionne comme un roman d’éducation pour ce jeune homme naïf, en proie à l’erreur idéologique . Il s’agit donc de faire découvrir au protagoniste et au lecteur le mal dans les diverses parties du monde et d’en souligner l’universalité . Chaque arrêt dansl’espace permet ainsi au fil des brefs chapitres de découvrir un malheur , d’appréhender un problème spécifique pour l’humanité : l’arrogance de la noblesse en Westphalie , la guerre chez les Bulgares /Abares , l’intolérance aux Pays-Bas , le mal physique et le fanatisme avec l’Inquisition au Portugal ; le passage dans le nouveau monde amène la découverte de l’oppression des Indiens par les Jésuitesau Paraguay , celle de l’esclavage à Surinam ; le retour en Europe permet l’appréhension de l’ennuie existentiel à Venise , il amène aussi un regard critique et satirique sur la Grande-Bretagne etla France avant un repli quasi stratégique dans l’Empire Turc , lui-même accablé par le despotisme … Il y a donc nul échappatoire dans ce monde-ci en dehors de l’Eldorado . L’essentiel du voyage...
tracking img