Le dernier jour d un condamner fiche de lecture complet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
le dernier jour d un condamne

I.LOEUVRE

Roman à thèse sur L’abolition de la peine de mort publié en 1829.
les Thèmes :La peine de mort / La peur / la haine / la religion / la violence contre les prisonniers / l’injustice / la justice
Le livre est l’histoire d’un homme qui a été condamné a mort et, alors, il se propose d’écrire ce qu’il vit pendant ses dernières semaines de vie. Nous nesavons ni le nom de cet homme ni ce qu’il a fait pour être condamné à mort, mais nous pouvons comprendre et vivre avec cet homme ce que veut dire « être condamné à mort ».

Cet homme nous dit tout ce qu’il fait quand il est en prison ; il devient aussi le spectateur de la scène horrible du ferrage des forçats. Puis il pense au moment où il devra aller à la guillotine ; il a peur mais il ne veutpas que les autres le sachent.
Il continue à espérer dans la grâce qu’il n’aura jamais.

Il nous parle aussi de sa fille et du jour où il a pu la voir et il nous dit qu’il a été content parce qu’il a pu la voir, mais il n’est pas content parce qu’elle ne l’a pas reconnu. Il nous décrit quelques aspects de son passé : une rencontre avec une jeune fille ; il décrit des monuments qu’il a vus.

Ilcesse d’écrire quand le moment de l’exécution est arrivée : « Quatre heures ».

Le livre est séparé en trois parties : Bicêtre, la Conciergerie et la Mairie qui sont elles-mêmes séparées en trois parties :
-Bicêtre : le procès, le ferrage des forçats et la chanson ;
-la Conciergerie : le voyage vers Paris, la rencontre avec le geôlier qui lui demande les numéros pour jouer à la loterie ;-l’Hôtel de Ville : le voyage dans Paris, la toilette du condamné et le voyage vers la Place de Grève où est installé l’échafaud.

II.JUGEMENT PERSONNEL

. Victor Hugo a voulu garder un maximum d'anonymat car on ne connait pas le nom du condamné (il représente les condamnés à mort en général) et on ne connait pas non plus son crime pour que la lecture soit réellement basés sur lessouffrances quotidiennes morales et physiques que subissent les condamnés à mort.
Victor Hugo, veut avec ce récit, défendre l'abolition de la peine de mort, ce qui fera avancer dans les lois pour les droits de l'homme et du citoyen.
On peut parler des heures sur le sujet.

L'essentiel, c'est que HUGO, dans ce récit de 90 pages réfute tous les arguments en faveur de celle-ci.
- L'argument religieuxselon lequel la terreur de l'enfer va inspirer au condamné un repentir est faux car l'obsession du condamné ne lui permet d'autres idées que celle de mourir.
- On condamne à mort devant une foule avide de sensations fortes. ( mélange de spectacle et de justice ).
- Hugo dénonce la cruauté du système carcéral : en faisant ceci la justice fait pire barbarie que le crime commis.
- Le condamné n'apas cherché à s'évader donc ceux qu'on n'exécute ne sont pas les plus dangereux.
- La peine de mort anéantie la famille et donne un avenir très sombre à l'orpheline.
- La guillotine est une monstruosité, il est impossible de la regarder en face.
- L'indifférence de la société est coupable.
- Contrairement a ceux que pense les partisans de la peine de mort, ce châtiment n'est pas indolore car lecondamné endure le martyre, le supplice, pendant plusieurs semaines de détention.
- Non seulement la peine de mort ne sert pas d'exemples, mais l'attraction qu'elle constitue est une incitation aux crimes.

Bref, l'ouvrage d'Hugo sert de départ a la réflexion sur la peine de mort, et je doit dire qu'on s'interroge pas mal lors de la lecture de ce récit.
Moi qui ne suis pas un dévoreur d'œuvreslittéraires, je dois dire que celle-ci m'a assez captivé. En fait, on en ressort avec encore plus de questions sur le sujet qui fait encore office de plaie ouverte pour la plupart des gens ( la dernière exécution remonte en fait a 1977, ce n'est pas si vieux que cela.)

C'est un livre émouvant, où l'auteur nous fait partager avec un humour dérisoire les dernières heures d'un condamné à mort....
tracking img