Le don du sang

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1805 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE:

HENRION Aline, 2007 Le don sang; une approche ethnographique du recevoir et du rendre.

J'ai choisi de réaliser ma fiche de lecture sur un article écrit et publié par Aline Henrion en 2007, dans la Revue du Mauss permanente (http://www.journaldumauss.net) : Le don du sang; une approche ethnographique du recevoir et du rendre. Aline Henrion, est sociologue à l'universitéde Liège. Je dispose de très peu d'informations à son sujet. Après avoir analysé les démarches d'actualisation de la question du don chez certains auteurs comme Alain Caillé, Jacques T. Gordbout, Maurice Godelier ou encore Richard Titmuss, Aline Henrion s'interroge sur les différentes formes de contre-don qui peuvent recouvrir cette nouvelle forme de don. Sa recherche est donc animée par le désird'analyser le don à travers une perspective maussienne en incorporant la logique fortement présente du recevoir et du rendre. Ainsi elle s'interroge sur la nécessité vitale d'accepter le don du sang (ce n'est plus le libre choix d'accepter ou non le don), elle travaille également sur la problématique des contre-don objectifs (tels que des dons à la Croix-Rouge par les receveurs) et subjectifs(contres-don présent dans l'esprit du receveur). Ainsi, Aline Henrion se demande en quoi le don du sang apparaît similaire et distancié du don maussien dans la perspective selon laquelle le don est au fondement du lien social. Quelle signification est donnée au contre-don dans cette nouvelle forme de don à travers la double obligation recevoir/rendre? Ce texte porte un intérêt particulier dans le sensoù il aborde le don maussien dans un contexte actuel. Le don maussien, constituant, selon Mauss lui même, « une partie considérable de notre morale et de notre vie elle–même »1
Dans une première partie nous allons tenter d'expliquer et de résumer les démarches d'actualisation du don maussien, ensuite nous verrons l'obligation du recevoir et du rendre à travers l'esprit du recevoir et en dernièrepartie, nous verrons la particularité du rendre dans cette forme de don.

Nous allons donc étudier tout d'abord les démarches d'actualisation du don maussien dont Aline Henrion nous fait part au début article. Pour commencer je vais brièvement tenter de définir le don selon la théorie de Mauss. Ainsi, selon lui, le don comporte trois obligations: celle de donner, de recevoir et de rendre. Ledon crée du lien social reposant sur un principe de réciprocité, la logique don/contre-don est au centre de la théorie de Mauss, de cette manière, il dit avoir trouvé « un des rocs humains sur lesquels sont bâties nos sociétés ». Aujourd'hui, on observe une scission entre don archaïque et don moderne, les auteurs se demandant si la place du don dans la société peut toujours s'expliquer par lesspécificités du don archaïque. Aline Henrion propose d'analyser les différentes lecture du don modernes, faites par plusieurs auteurs, en lien avec la conception maussienne.
Les auteurs (Alain Caillé, Jacques T. Godbout, Maurice Godelier) s'accordent à dire que le don, encore aujourd'hui, occupe une place centrale dans nos sociétés. Qu'il ai « valeur de lien » (Alain Caillé), ou qu'il soit à l'amorcede mécanismes dans nos sociétés comme le préconise Godbout, il est omniprésent et analysé de manière quelque peu différentes.
Alain Caillé, réitère que le don engendre la confiance, il crée du lien social et reste inconditionnel, non attaché à des intérêts instrumentaux;
Pour Godbout, la logique du contre don dessine une sphère de circulation au service du lien social dans laquelle le donmoderne implante une spécificité: celle de l'inconnu, le « don aux étrangers ». Pour ce qui est des obligations, Godbout préconise une équivalence, voire la supériorité du donner sur le recevoir.
Pour Maurice Godelier, le don moderne est marqué par son caractère individuel, tout en s'avérant être indispensable pour atténuer les inégalités, il place le questionnement sur les nouvelles formes de...
tracking img