Le ghetto de venise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le ghetto de Venise

Le mot ghetto est né à Venise. Fonderie, en italien, se dit getto, du verbe gettare, qui signifie fondre.
Au XIVè s avaient été installées des fonderies, désaffectées lesiècle suivant. Les juifs furent installées sur les anciennes (getto vecchio) et nouvelles fonderies (getto nuovo).

-D'abord relegués sur l'île de la Guidecca, puis à Meste, où ils pratiquaient lamédecine, l'artisanat et la friperie, leurs seules activités autorisées. Il leur était interdit de posséder des immeubles et leur durée de résidence était souvent limitée à une quinzaine de jours.

En1516, le Sénat accorde à la communauté juive le ghetto nuovo en échange d'un impôt annuel et d'un droit de résider limité. Le ghetto nuovo est un îlot serpenté de canaux, de 4000 à 5000 m², où setrouvent des immeubles de 6,8 étages : hauteur exceptionnelle à Venise. Les appartements y étaient exigus, les plafonds bas. Les grilles d'accès étaient fermées pendant la nuit et surveillées par des gardeschrétiens.
Les juif portaient des signes disctinctifs de couleur jaune (jaune comme les foulards abordés par les prostitués : couleur dégradante). Mais pourtant l'isolement de cette résidence leurévitait des violences.
Et grâçe au rabbin Léon de Modène (1571-1648), le ghetto vénitien est devenu l'un des plus grands centres du judaisme et de la culture rabbinique dans l'Europe de XVIIè.
-En1719, on compte 9 schole dans le ghetto : synagogues. Il n'en reste aujourd'hui que 5 : la Schola Grande Tedesca (1528), la Schola Canton (1532), la Schola Italiana (1575), la Schola Grande Spagnola(1555) et la Schola Levantina. A l'intérieur, elles sont admirables et fastueuses mais très discrètes de l'intérieur, à peine reconnaissables.
La Schola Grande Spagnola est une synagogue baroque, rihced'ors et de marbre.
La Schola Levantina comporte un planfond sculpté, (et un) admirable bimah (chaire) dont le bois est sculpté de fruits et de fleurs.

En 1757, Bonaparte fait démollir et...
tracking img