Le groupe peut il alliener l'individu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1334 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’individu peut-il être dépossédé de soi-même et perdre la maitrise de ses forces propres au profit d’une puissance supérieure ? Le groupe peut-il manipuler un individu jusqu’à le mettre en total opposition par rapport à ses valeurs ? L’expérience de nos vies quotidiennes et l’Histoire nous prouvent que la réponse à cette question est évidente. Nous essaierons dans un premier temps de développerdes exemples et d’identifier les différences qu’il peut y avoir entre eux. Nous amènerons ensuite des pistes pour éviter la « pensée de groupe » en entreprise, monde dans lequel nous évoluerons plus tard.

« Je fais comme tout le monde ! »
Le groupe peut se manifester sous différentes formes, ce peut être la famille, un groupe d’amis, un groupe de travail… Afin d’avoir sa propre identitépersonnelle, il est important d’appartenir justement à un groupe. Cela est nécessaire pour se comparer à autrui et se rendre compte que l’on est unique, au moins sur un aspect physique. Cependant, la vie en groupe peut aussi empêcher l’individu d’exister, premier exemple : dans tous types de classes, bon nombres d’élèves n’osent pas poser de questions au professeur par peur justement d’affirmer sonidentité personnelle par le biais de « l’ignorance ». Le groupe peut donc forger l’identité personnelle d’un individu juste par sa présence, sans forcément avoir un leader et sans forcément avoir cette volonté. Il a aussi été prouvé qu’en situation de danger, le groupe (ici la foule) exerce une pression sur l’individu. Si un individu venait à se faire agresser dans la rue, la probabilité que quelqu’unlui vienne en aide serait d’autant plus grande que la foule qui l’entoure est petite. Là encore, le regard des autres influe sur notre comportement. Ici, le fait de ne voir personne venir en aide à l’individu agressé va venir nous conforter dans notre choix, en revanche, si quelqu’un lui porte assistance, notre conscience va reprendre le dessus et cet événement catalyseur va nous pousser à veniren aide à la victime (mais du coup, ceci n’est pas lié au groupe mais bien à un seul individu !).
Dans les exemples précédents, la seule présence d’un groupe « sans volonté de pouvoir » influençait les décisions d’un individu. Ce processus peut être dangereux s’il est bien maitrisé. En effet, si quelqu’un arrive à manipuler un groupe, ce dernier peut extrêmement influencer les décisions d’unindividu. La deuxième Guerre Mondiale en est un exemple flagrant, A.Hitler et ses généraux ont réussi à manipuler une bonne partie de la population de manière à ce qu’elle ait l’impression de prendre les bonnes décisions. Prenons l’exemple des chambres à gaz : tous les « maillons » de la chaine se dédouanaient sur le maillon « n-1 », les chauffeurs de trains ont souvent été pointés du doigt, euxaussi n’étaient-ils pas responsables du massacre ? Oui et non. Il est vrai qu’ils auraient pu saboter le train ou bien libérer des prisonniers, mais d’une part, c’était un ordre et d’autre part, les autres chauffeurs de train le faisaient bien. Avant les chambres à gaz, les exécutions se faisaient à l’arme à feu. Les prisonniers étaient alignés, et un soldat avait pour tache de tuer un prisonnier.Voyant l’impact que ces exécutions avaient sur leurs soldats (qui se considéraient eux-mêmes comme des assassins), les dirigeants décidèrent de changer le déroulement de ses exécutions, dorénavant, trois soldats tireraient sur un prisonnier. Les soldats se dédouanaient alors de la mort de leur victime, « c’est sans doute la balle de mon voisin qui l’a tué… ».
Le Groupe possède une puissance depersuasion qu’un seul individu ne peut avoir. Irving Janis définit en 1972 la « pensée de groupe », deux des huit symptômes qu’il met en exergue dans ses travaux paraissent expliquer d’où vient cette puissance de persuasion :
-La croyance en la supériorité morale du groupe : Lorsqu’un groupe pense qu’il est moral, il a tendance à oublier sa propre immoralité.
-La rationalisation : Un groupe est...
tracking img