Le horla

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Nouvelle: le Horla. Maupassant

Introduction :
Il existe en fait deux versions du Horla. Un premier Horla a été publié dans Gil Blas, à Paris en 1886. Une seconde version fut publiéedirectement dans un recueil auquel elle donna son titre. Ce recueil fut publié chez Ollendorff en 1887.
Le Horla est une nouvelle fantastique de Maupassant. C’est un des premiers récits fantastiques queMaupassant a écrit. Le Horla se présente sous la forme d’un journal inachevé qui laisse penser que son propriétaire n’ait sombré dans la folie. Il marque le début de la folie de son auteur, Guy deMaupassant, qui mourra 6 ans plus tard, dans la paranoïa et la démence.
Je vais donc aujourd’hui vous présenter cette nouvelle dans sa seconde version. Je commencerais par un résumé de celle-ci, puis unextrait qui représente bien le délire er l’existence de l’invisible, les thèmes principaux de cette nouvelle et enfin une critique du Horla.

Résumé :
Le narrateur nous rapporte ses angoisses ettroubles par une sorte de journal : il sent autour de lui la présence d’un être invisible qu’il nomme le « Horla ». IL est d’abord lucide puis il sombre peu à peu dans la folie en cherchant à se délivrer decette emprise.
L'aspect fantastique du récit vient du doute créé chez les lecteurs sur la démence du narrateur – ou à la réalité des faits qu'il rapporte : sa cohabitation avec un être surnaturel.Dans ce livre le narrateur raconte sa folie et la terreur qu'il subit. Le Horla, un être surhumain, le terrasse chaque nuit et boit sa vie. Cette folie le conduira à de nombreuses actions, toutes plusinsensées les unes que les autres. Il en viendra même à mettre le feu à sa demeure et laissera brûler vif ses domestiques. Dans les dernières lignes de la nouvelle, face à la persistance de cetteprésence, il entrevoit sa propre mort comme ultime délivrance.
Ce roman se déroule sur 4 mois : mai-juin-juillet et septembre

Critique de la nouvelle :
Le domaine général :
Maupassant a renouvelé...
tracking img