Le lac disparu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (679 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lettre 1

Chère maman :

Je t’ai écrit cette lettre pour te mettre au courant de ce qu’il m’est arrivé. Je sais qu’il ne fait pas longtemps que je suis parti dans mon aventure, obligée par notrepays et par Trenthor, pour faire revenir l’eau dans notre pays. Le jour que je suis parti, mon anniversaire, justement après une heure que Trenthor vient me chercher, je suis entré dans le labyrinthe.J’avais peur, mon sang était glacé, il n’avait qu’une chance sur dix-huit de survivre, mais je me suis encouragé en pensant que je n’étais pas encore mort. Peu après je vois une crevasse à gauche, jen’étais pas certain si continuer tout droit ou emprunter la crevasse. Finalement je prends la crevasse, j’avais peur d’échouer, je ne voulais pas mourir. Après je trouve un lac de sable, je pensaisque j’allais mourir quand une énorme grenouille m’attaque, mais j’ai réussi à la tuer avec mon poignard, mon cœur battait rapidement. Alors, je suis un canal. Je ne veux pas continuer, je doute mais,il n’y a pas de retour, seulement deux choix : mourir ou affronter les dangers de ce labyrinthe et essayer survivre. Si je survis, je t’écrirais une autre lettre. Je t’aime.

Ton fils FabaldinLettre 2

Salut maman :

Je suis chanceux d’être encore en vie, c’est peut être à cause que j’ai suivi mon esprit et pour mon désir de vous revoir. Chaque fois je me sens plus faible et plusdécouragée, parce que je sens que ma mort est plus proche. Parfois je pense que c’est impossible sortir de ce maudit labyrinthe. En suivant le canal, j’ai vu un trou, je doutais : le canal ou le trou ? Je sautedans le trou après avoir penser un peu. Dedans, à travers l’obscurité, je rencontre les anciens hommes choisis par le Réquisitionneur, ils m’offrent ses conseilles ou prendre une porte secrète, je nesavais pas quoi prendre. La curiosité m’attire vers la porte, une lumière et du vent froid, tout à coup des squelettes m’attaquent avec ses sabres. J’avais pensé que j’allais mourir, des frissons...
tracking img