Le lac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1450 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jocelyn Laurent - 204

Compte rendu de lecture



Delphine de Vigan (2007), édition de Livre de Poche
Mouvement réaliste.

1 -
Delphine de Vigan
Née le 01 Mars 1966 à Boulogne-Billancourt, Delphine de Vigan est de nationalité française, mère de deux enfants et vit de sa plume depuis 2007. Delphine de Vigan est à ce jour l’auteur de 5 romansdont « No et moi » (révélation du magazine Lire 2007, prix des Libraires 2008 et prix Solidarité 2009). Traduit dans une vingtaine de langues, ce livre est en cours d’adaptation au cinéma. Delphine de Vigan vit actuellement à Paris. Elle a côtoyée de nombreux emplois, comme par exemple à Alfortville où elle a occupée un poste de cadre dans un institut de sondage.

Bibliographie

Les HeuresSouterraines (2009)
No et Moi (2007)


Jours sans faim (2001)
Les jolis garçons (2005)


Un soir de décembre (2005)


Citation

« Il ne faut pas espérer changer le monde car le monde est bien plus fort que nous».
[Delphinede Vigan] - Extrait de No et moi.

Les raisons de mon choix

Il impossible de changer le monde, on ne peut que l’améliorer. Nous ne sommes que de passage dans ce monde le changer est impossible. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Par rapport à la violence comme évoqué dans le livre, nous pouvons faire de laprévention, donner des conseils, et essayer de trouver des solutions pour rendre meilleure la vie de tout le monde. C’est un combat qui est loin d’être gagné, et Lou l’a compris. Mais Lou ne veut pas l’admettre, elle voudrait que les choses soient autrement. Que chacun trouve sa place !

2 -
Résumé
« Il y a plus de deux cent mille sans-abri en France et les services sociaux ne peuvent pasfaire face. Chaque nuit des milliers de gens dorment dehors. Il fait froid. Et à chaque hiver des gens meurent dans la rue. »
Lou Bertignac, 13 ans, intellectuellement précoce est une élève brillante en classe de seconde. Fille unique délaissée par une mère tombée en dépression suite au décès de son nourrisson, incomprise par un père impuissant qui ne cesse de cacher son désarroi. Elle doit faireun exposé pour son cours au lycée et décide de retracer la vie d’une femme sans-abri, son histoire, comment elle se retrouve dans la rue. Lou observe les gens sur les quais de la gare et rencontre NO. Elles se lient d’amitié. Lou met tout en œuvre pour sortir son amie de la rue.
Beaucoup d’amitié entre ces deux personnages, pourtant si différents, avec pour seul point commun un rejet de lasociété. Histoire prenante et émouvante.

3-
Analyser

En quoi le récit est-il le reflet de notre société ? Le récit nous montre que les SDF, la perte d’un être cher et l’amitié sont les reflets de notre société que je peux percevoir à travers ce récit.

«…sur le boulevard Richard-Renoir, c’est un endroit où il y a beaucoup de sans-abri,… ils sont en groupe, chargés de sacs, de chiens, de duvets,ils se réunissent autour des bancs, ils discutent, ils boivent des canettes, parfois ils rigolent, ils sont gais parfois ils se disputent… » - depuis dix ans, il vivait dehors… Il avait sa grille de métro »
Tout d’abord, ce livre nous montre que les SDF font partis du paysage dans notre société. Il faut savoir que « selon les estimations, il y a entre 200 000 et 300 000 personnes sans domicilefixe, 40 % sont des femmes, le chiffre est en augmentation constante. Et parmi les SDF âgés de 16 à 18 ans, la proportion de femmes atteint 70 %. »
Un « sans domicile fixe » ou SDF est une personne qui réside dans la rue ou dans un foyer d’accueil. Ce sont souvent des gens rejetés de la société. On les dit marginaux, mais ils ne le sont pas tous. Certains travaillent mais ont des revenus trop...
tracking img