Le mal, rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (499 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce poème se structure en plusieurs parties. Dans la première, Rimbaud dévoile au lecteur la guerre qui oppose les Français aux Prussiens. Pour cela, il nous peint l’horreur et la boucherie de ceconflit. EN effet, dans la première strophe, le poète étale une palette de couleurs avec « le rouge de la mitraille », le « ciel bleu » et les soldats « écarlates ou verts ». Ces deux dernières couleursdésignent la déshumanisation des soldats et donc leurs pertes d’identité. Les troupes françaises sont représentées par l’adjectif « écarlate » et les troupes prussiennes par la couleur verte. « Le rougede la mitraille « nous évoque les coups de feu, le sang, le feu et par conséquent l’enfer de la guerre. Celle-ci se déroule dans une atmosphère d’apocalypse où « croulent » « en masse » « centmilliers d’hommes » au milieu du « feu » dans ‘une folie épouvantable ». Dans ce paysage, les soldats sont abattus et massacrés comme des bêtes. Ce cauchemar est renforcé par des allitérations agressivesen « r » : « crachat », « rouge », « raille », « croulent », « broie » ; en « f » : « sifflent », « infini », « fait », « fumant » et en « s » : « sifflent », « masse ». Grâce à ce tableau de laguerre meurtrière, Rimbaud éveille chez le lecteur ses sens. Celui-ci peut facilement imaginer le ravage de la guerre, entendre son agressivité à travers le « sifflement » « de la mitraille », lesrailleries du Roi et sentir la puanteur du « tas fumant ». De plus grâce au registre polémique, nous éprouvons un sentiment de dégoût et de révolte. Et inversement, dans la partie suivante, Rimbaud faitappel au registre lyrique, aux points d’exclamation et de suspension pour exprimer sa haine, sa répugnance face à la guerre. Pour cela, il nous peint la quiétude de la nature face au carnage. Elle évoquechez le lecteur le calme d’une atmosphère paisible où on peut presque percevoir le « sifflement » des oiseaux. Nous pouvons également imaginer un tableau d’été avec des couleurs vives comme le vert...
tracking img