Le Malade imaginaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 1 (428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
 Le Malade imaginaire
Acte 3, scène 12

Le malade imaginaire est une pièce de Molière et qui a été représentépour la première fois en 1673. C’est lors d’une représentation que Molière meurt.
Argan est le Malade imaginaire et il a épousé en seconde noce Béline (il est joué par Molière)
Béline espère la mortd’Argan pour l’héritage et ne peut plus le supporter

I Mise en place et réalisation du piège

a) Progression de la scène
Du début à la ligne 11 : Annonce de la mort d’Argan, l5, l7 (confirmation de lamort), l10
De la ligne 12 à la ligne 28 : Réaction de Béline, l12 et elle veut l’héritage, l25-26, l22
De la ligne 29 à la ligne 39 : Tirage des conclusions, l31, l35-36, l37
De la ligne 39 jusqu'à lafin : Annonce du nouveau piège, l39, l40-l41
La progression est simple et clair
b) La complice et son rôle
Toinette est la complice d’Argan car c’est elle qui annonce sa « mort », avec des phrasesd’interjection l1, l2 et aux phrases affirmatives l7, l11.
Elle joue un double jeu pour tromper Béline
c) Jeux de scène
d) La complicité du public
Le public est complice à la fois du stratagème où Argan doitse passer pour mort l40-41
Et à la fois de Béline car il apprend son plan pour se saisir de l’héritage d’Argan l25-26 et il apprend que béline veut faire de Toinette sa complice l23 et l27


II Lepersonnage qui jette son masque

a) Effet d’attente
Il y a un effet d’attente de la réaction de Béline quand Toinette lui annonce la mort de son mari. En effet on se demande comment elle va réagir l12et avant d’avoir sa réaction elle veut s’assurer que son mari est mort l6 et l8.
b) Discours libérateur
Béline utilise des termes péjoratifs « malpropre, dégoutant » et elle décrit négativement sonmari « sans esprit, ennuyeux, de mauvaise humeur, fatiguant sans cesse les gens et grondant jour et nuit », il est selon elle pénible. Béline utilise des questions rhétoriques pour faire comprendre...