Le meilleur des mondes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1700 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le meilleur des Mondes Aldous Huxley

Le meilleur des mondes est une dystopie - une utopie qui dérape - majeure, un incontournable de la littérature d’anticipation à placer au côtés du 1984 de George Orwell et du Nous autres d'Eugène Zamiatine. Sa force est de décrire un univers tyrannique radicalement différent de ceux imaginés jusque là. Au-delà de la dictature politique, menacent d’autrestyrannies – prétendument molles par certains - , qui peuvent venir de ce que nous considérons comme le meilleur de notre civilisation occidentale, la science, le progrès, la rationalisation économique, l'expansion du loisir et la poursuite inlassable du bonheur collectif. Et si ces éléments portaient en eux des possibilités de ténèbres ? Inutile de dévoiler cet univers et l'intrigue, il estsimplement effrayant de lire entre les lignes, des tendances actuelles de notre monde développé qui semble irrémédiablement attiré dans le sens du roman et lui ressemble déjà un peu. Qui peut dire quelles portes ouvrent le génie génétique, le clonage, ou encore la découverte de nouvelles substances chimiques agissant sur le cerveau ? L’effondrement des valeurs humanistes héritées de la renaissance et desLumières ne viendra pas forcément de là où l’on croit. Le pire peut se cacher derrière le progrès et ses lumières. Ce livre est riche de problématiques trop actuelles pour être ignoré. Il est simplement indispensable pour saisir l'énormité de certaines menaces qui planent sur notre société.

Le Meilleur des mondes décrit une société future dotée des caractéristiques suivantes : La société estdivisée en sous-groupes,

des alphas aux epsilons, en fonction de leurs capacités
intellectuelles et physiques. L'appartenance à un groupe ne doit rien au hasard : ce sont les traitements chimiques imposés aux embryons qui les aiguillent dans l'un des sous- groupes plutôt qu'un autre, influençant leur développement. Ces sous-groupes ne sont pas pour autant des castes : ils coexistent avecharmonie et sans animosité, chacun est ravi d'être dans le groupe où il a été placé. Et pour cause, des méthodes hypnopédiques (répétitions de leçons orales durant le sommeil) conditionnent les comportements de chacun dès le plus jeune âge. La reproduction est entièrement artificielle. Non seulement la notion de parenté ne correspond plus à une réalité courante, mais son évocation est considéréecomme vulgaire, voire obscène. La sexualité n'a plus d'autre fonction que récréative. Le conditionnement transforme les goûts des membres de la société vers des loisirs nécessitant l'achat d'équipements spécialisés au lieu de l'appréciation des passe-temps gratuits ou bon marché. On les conditionne, par exemple, à ne pas aimer les fleurs, au motif que ce goût n'engendre pas assez d'activitééconomique ! Le soma est une drogue parfaite qui est distribuée par l'administration. Cette drogue empêche les habitants d'être malheureux. Elle agit sur un mode anxiolytique. C'est en outre un moyen de contraception imposé. Huxley fonde sa dystopie sur l’aspect utopique d’une société-monde profondément anesthésiée par le progrès scientifique et technique de l’an 700 après Ford. Ce roman pousse a sonparoxysme les conceptions sur l'eugénisme qui était alors considéré par la communauté scientifique, et particulièrement par les généticiens et les biologistes, comme une science à part entière. Il fait d'ailleurs noter que le frère d'Aldous Huxley était Julian Huxley, éminent généticien partisan de l'eugénisme (qui sera nommé à la tête de l'UNESCO en 1946). Le Meilleur des mondes dénonce les méfaits del’utopie en tant que conceptualisation fausse et assujettissante. L’épigraphe qui introduit l’œuvre cloue au pilori l’utopie et invite les intellectuels à l’éviter pour échapper au piège idéologique qu’elle tend. « Les utopies apparaissent comme bien plus réalisables qu’on ne le croyait autrefois. Et nous nous trouvons actuellement devant une question bien autrement angoissante : comment éviter...
tracking img