Le mondain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (317 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Mondain,
Voltaire.

Introduction :
L’engagement du poète n’est pas toujours d’ordre social et politique. Il peut aussi prendre position dans de grands débats intellectuels de son époque. C’estle cas de Voltaire qui en écrivant Le Mondain choisit de faire l’éloge du progrès économique, thème cher aux philosophes des Lumières.
Comment le débat est-il posé ? Quelle position Voltaireadopte-t-il ?
Sommes-nous entrés dans un processus de décadence morale ? Quel est le plus bel âge de l’Humanité ?
Nous étudierons tout d’abord la thèse de l’âge d’or puis enfin nous verrons le triomphe del’autre thèse.

I). La thèse de l’âge d’or : les partisans de la tradition.

Les références grecques, romaines ou chrétiennes. Il y a le champ lexical des origines. Les arguments élaborés parVoltaire sont ceux de l’innocence, pas de propriété de vertu et la sobriété.
Sa réfutation, formule initiale « regrettera qui veut ».
Au vers 30, reprise de la sobriété des Anciens avec des formulesnégatives, ils n’avaient rien, ils étaient nus : « la vertu » devient un défaut.
Importance de la question rhétorique.

II). Triomphe de l’autre thèse, éloge du progrès.

Le passé est opposé avec leprésent, « le paradis est où je suis ».
Il y a une reprise : ce temps profane, ce siècle de fer, ces nouveaux biens. Un siècle d’abondance et de plaisir.
Sobriété est opposée avec le luxe. Il yprône le raffinement des sens tels que le goût, le toucher, la vue, le vin, l’or.
La simplicité est opposée au superflu.
Des valeurs profanes :
- l’industrievaleurs religieuses,
- le commerce opposés aux « le triste gosier d’Eve »,
- les arts évocation négative et
- le bonheurmatériel irrespectueuse

Conclusion :
Ce texte est « La profession de foi » matérialiste et anti-religieuse d’un philosophe des Lumières.
Il y a...
tracking img