Le monde en 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2545 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le monde en 1945

Rappel:

Fin de la seconde guerre mondiale=> rupture essentielle sur le plan humanitaire, économique et moral. Le bilan de cette guerre est le plus lourd de tous les temps: les civils n'ont jamais été aussi touchés, les pertes matérielles sont très importantes.
Soif de reconstruction gigantesque: matérielles, institutionnelles (idéaux collectifs).

Problématique: 1945:en quoi peut-on parler « d'année 0 »?

I- Bilan humain et économique sans précédent

A- Des pertes humaines considérables

La seconde guerre mondiale est une guerre totale. Le poids des idéologie est déterminant: nazisme contre le communisme. L'idéologie nazie industrialise la mort ( opposants, Juifs, groupe de population,...).
La France occupée fait parti des pays les moins touchés parcette industrie de la mort.

1- L'effacement de la distinction militaire/civil

Pour les nazis, tous les opposants sont des ennemis à abattre. Les civils ne sont plus protégés par les conventions internationales.
Il se produit des bombardements importants qui touchent la population civile. Le but de ce genre d'action est de détruire et de démoraliser. Les civils sont aussi traqués etexterminés=> dans tous les pays de l'Axe, il y a plus de civils tués que de militaires: Pologne=> 5,7 millions de civils tués sur 6 millions de morts, URSS=> 18 millions de civils tués sur 27 millions de morts,Chine=> 70% des morts sont des civils.
===> Reflète le caractère idéologique de cette guerre: les nazis racistes, anticommunistes et contre les slaves.

2- Une distinction Est/Ouesten Europe

L'ouest de l'Europe est moins touché que l'est.
600 000 morts en France, 400 000 morts en Grande Bretagne, 6 000 000 morts en Allemagne. Certains pays sont neutres comme la Suisse, la Suède ou encore l'Espagne. Les autres pays résistent, seul la Grande Bretagne tien le coup.

B- Les déplacements massifs de population

1945: 30 millions de personnes se croisent sur les routesd'Europe. Prisonniers, travailleurs étrangers, déportés survivants des camps quittent le grand Reich.
France: 1 million de prisonniers de guerre, 650 000 STO, 60 000 déportés qui rentrent chez eux.
Les rares juifs se réfugient vers dans l'hôtel Lutetia à Paris.
Allemagne: 12 millions de personnes affluent (soldats et civils allemands). Les Allemands vivant dans un pays étranger sont forcés derejoindre l'Allemagne (il se passe la même chose en Asie avec les Japonais).
Pologne: les frontières s'agrandissent vers le territoire allemand car les nazis ont perdu.
URSS: les frontières s'agrandissent.

C- Des économies à reconstruire

1- Des destructions considérables

De nombreuses villes sont bombardées: Hambourg, Berlin, Cologne (Allemagne), Royan, Dunkerque, Le Havre (France).
Estde l'Europe: C'est ici que les villes sont les plus touchées (Varsovie).
Les bombes atomiques sont les symboles de la puissance de la seconde guerre mondiale.
Les problèmes de logements sont importants, les infrastructures sont détruites, l'éco est asphyxiée, les échanges sont désorganisés, la production agricole et industrielle diminue de 30 %. Le rationnement se prolonge jusqu'en 1948.

2-des dépenses considérables

Les pays qui ont investi dans la guerre sont ruinés. L'État français doit acheter des crédits aux USA => endettement de la France donc de nouvelles taxes sont appliquées, la monnaie est dévalorisée, inflation.
Grande Bretagne: le plan Beveridge (1942) prévoit des allocations familiales, prévoit de créer une sécurité sociale, et lutte contre le chômage. Ce plan estgénéralisé en Occident après la guerre => tente de réduire les inégalités sociales.

3- « la destruction des structures sociales »

« En moins de six ans l'Allemagne détruisit les structures morales du monde occidental et cela à travers des crimes que nul n'aurait cru possible » Commentary 1950 Hannah Arenth.
=> Philosophe allemande naturalisée américaine, elle insiste sur les...
tracking img