Le negre de surinam

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1934 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Delphes

La légende et l’histoire :
Le nom de Delphes vient du mot dauphin : dans la poésie homérique, Apollon aurait pris la forme de cet animal pour attirer les marins crétois chargés d'instaurer son culte sur le site.

La primitive déesse Gé.
D’après la légende, Delphes fut fondée par Zeus. En effet, on raconte que le premier des Dieux désirait connaître l’emplacement du centre du monde,il avait envoyé deux aigles reconnaître la surface. C’est alors que les deux oiseaux se rencontrèrent au-dessus du Mont - Parnasse et y repérèrent l’ombilic qui allait faire de Delphes le nombril de l’univers. Dès le deuxième millénaire avant Jésus-Christ, il y avait déjà un culte à la déesse Terre (Gé) et à sa fille Thémis qui s’exprimait dans les grondements telluriques, les bruissements de lavégétation et les rumeurs des eaux issues des crevasses du rocher. Au fond d’un de ces groupes se cachait la déesse gardée par Python, son fils. Apollon, dieu de l’olympe aurait éliminé les vieilles divinités souterraines. Il est raconté que ce dernier se rendit à Delphes et tua le serpent Python à coups de flèches. Pour expier son péché, le fils de Zeus s’exila pendant 8 ans et à son retour, ilse substitua au fils de Gé en devenant le Dieu Python, faiseur d’oracles par l’intermédiaire de la Pythie. Des fêtes appelées Pythia furent organisées tous les huit ans en l’honneur du serpent.
Le théâtre : image
Il date du 4° siècle avant Jésus-Christ mais a été reconstruit 2 siècles plus tard par les Romains qui refirent notamment le tour d’orchestre et la scène. Le théâtre de Delphes comprend35 rangées et 5000 places qui servent à accueillir des récitals en l’honneur du dieu, le premier rang du théâtre est réservé aux prêtres et aux notables. L e sommet des gradins surplombe les ruines du sanctuaire d’Apollon, la vallée du Pleistos tapissée d’oliviers et en fond, le Kirphis. Le diamoza (chemin de circulation) se prolonge vers l’ouest par un chemin sinueux montant vers le Stade.L'oracle et le sanctuaire de Delphes: image
Apollon lui-même aurait fondé le sanctuaire de Delphes après avoir construit le temple de Délos. Le sanctuaire était alors gardé par un serpent nommé « Python », fils de Gaïa (la Terre) et gardien d'un oracle consacré à Thémis. Apollon, désireux d'établir un oracle pour guider les hommes, tua Python avec son arc et s'appropria l'oracle. Pour faire venirses prêtres, il détourna un bateau crétois.
Ce mythe place l'oracle au cœur du sanctuaire.
Le sanctuaire de Delphes, en effet, est « oraculaire » : la parole du dieu y est transmise aux hommes par l'intermédiaire de la Pythie, une jeune vierge inculte, installée sur un trépied placé dans une fosse oraculaire, juste au-dessus d'une fissure d'où les Anciens pensaient qu'émanaient des vapeurstoxiques ; la Pythie tient une branche de laurier (l'arbre du dieu Apollon) et une « phiale », récipient plat dépourvu d'anses.
La consultation de l'oracle était au départ annuelle : elle avait lieu le sept du mois Byzios (février-mars), jour de la fête d'Apollon. Elle se fit ensuite le sept de chaque mois durant la période de neuf mois où Apollon était censé occuper le site : ce jour fut nommépolyphthoos (« jour des multiples questions »).
Des rites précédaient la consultation : ils étaient accomplis en fonction de la prophétesse et en présence de deux prêtres.
Un de ces derniers assistait la Pythie, notamment en traduisant ses paroles afin que l’oracle rendu soit compréhensible. Les réponses du dieu étaient transmises en prose, et en vers.
Dans le détail, on ignore si la Pythie étaitvisible. La tradition la plus courante rapporte cependant que la Pythie aurait été cachée par un voile et que le consultant ne pouvait la voir.
On a chercher expliquer les transes et les paroles incompréhensibles prêtées à la Pythie lors des séances de l'oracle. L'explication qui en a longtemps été donnée était l'inhalation par la prophétesse de vapeurs s'échappant des entrailles de la terre ;...
tracking img