Le pacs un quasi-mariage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (628 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SEXUELLE INTRODUCTION A LA DIFFERENCIATION SEXUELLE HUMAINE

1

PLAN
I. INTRODUCTION. 11. LA DETERMINATION DU SEXE CHROMOSOMIQUE. 11I. LA DETERMINATION DU SEXE GONADIQUE. 1V. LA DETERMINATIONDU SEXE PHENOTYPIQUE. V. CONCLUSION.

ABREVIATIONS.
AMH DHT 5αR2 SF1 OX9 SOX9 SRY T WTI = = = = = = = = Anti-Müllerian Hormone = hormone antimüllérienne. 5α-dihydrotestostérone. 5α-réductase 2.Steroidogenic factor 1 = facteur stéroïdogénique 1. Sry high mobility group (HMG) box 9 = gène 9 de la boîte HMG liée à SRY. Sex-determining region of the Y = région de détermination du sexe de Y.Testostérone. Wilms tumor gène 1 = gène 1 lié à la tumeur de Wilms.

2

d’une géniFIGURE 1. Représentation schématique et partielle d’une coupe sagittale du bassin montrant : [A] l’appareil génimasculin,génital féminin. tal masculin, et [B] l’appareil génital féminin

3

génétique. FIGURE 2. La détermination du sexe chromosomique ou sexe génétique. Indifféremment du sexe chromosomique, lagonade primitive de l’embryon de 5-6 semaines est indifférenciée morphologiquement et bipotente. Les PGC qui s’y trouvent sont aussi bipotentes. Débutant chez l’embryon de 4 semaines, le développement decette gonade, à partir de la crête génitale, requière notamment les gènes Wt1 et Sf1 PGC = cellules germinales primordiales. WT1 = Sf1. gène 1 lié à la tumeur de Wilms. SF1 = facteur stéroïdogénique 1. 4

FIGURE 2. Présentation schématique et partielle des évènements génétiques à l’origine du sexe gonadique.. La gogénétiques gonadique nade primitive se développe soit en testicule, soit enovaire. L’orientation est dictée par le sexe chromosomique. En présence du chromosome Y (embryon XY), la gonade primitive se différencie en testicule, alors qu’en son absence (embryon XX), elle sedifférencie en ovaire. Le locus du chromosome Y spécifiant la formation des testicules est le gène SRY Bien que nécessaire, la protéine Sry n’est pas suffisante à la poursuite du programme génétique à...
tracking img