Le pain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Strophes pour se souvenir
Visé polémique et didactique. Poésie engagé (c’est-à-dire qu’il s’engage dans une politique ou historique commune. Poème publié en 1956, 7 quintiles,vers noble pour une cause noble.
I / Le fait des repérages historiques en question.
II / Hymne au courage des 23.
Vers 1 et 2 : répétition du ni « itératif ». C’est une mortsainte, sobre, sans marque affective, sans cérémonie religieuse. Ils ont fait sa pour la liberté. Vers 5 => La mort ne leur faisait pas peur, il s’avait qu’ils risquaient lamort.
Vers 6 à 10 : Affiche de propagande Allemande envers les 23 sous leurs aspects les plus mauvais. Cela dissuade de faire de la résistance. MORT POUR LA France => mort pour laFrance écrits par des sympathisants comme une épitaphe. Faire une diférence entre le peuple allemand et le commandement endoctriné. Vers 26 => Espoir, aucune preuve d’égoïsme.Il croit en la justice, son combat a montré la voie, continuez le combat.
Anaphore : « Vingt et trois ». Elle insiste sur le rôle du groupe => hymne au courage peu importeleur rôle.
Antithèse : « Etrangers et nos frères pourtant » Ils ont donc laissés leur vie pour un pays qui n’était pas le leur à l’origine.
III / La poésie utilisé pour lesouvenir.
Il prenait le risque de ne pas être compris. Il est tellement bien écrit qu’à la première lecture il est touchant et on a envie d’aller plus loin. Hymne à la résistance carla poésie est un texte que l’on apprend facilement.
Situation d’énonciation :
Manouchian à sa femme ; Louis Aragon au groupe des 23 ; Sympathisants aux 23 (épitaphe) ; LouisAragon aux lecteurs dans la dernière strophe.
Conclusion :
Ce poème est un éloge funèbre et le rappelle d’un sacrifice. Un poète qui cherche à entretenir le devoir de mémoire.
tracking img