Le papillon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1888 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le papillon

Introduction historique :
Le papillon est la dernière des 4 nages sportives à être apparue en 1953 (apparition officielle des épreuves en papillon). Cette nage a déjà été pratiquée depuis les années 20 au cours des épreuves de brasse. Dans ces épreuves de brasse, les nageurs et les entraîneurs sont toujours organisés par 2 processus : performance et détournement de la règlerestant dans les limites du règlement. Le papillon contrairement au crawl n'existe pas en dehors de la culture sportive c'est le pur produit de la culture sportive. Elle a émergé dans les années 20 dans les épreuves de brasse grâce à une innovation technique non interdite qui consistait à ramener les bras au-dessus de l’eau au lieu de les ramener dans l’eau.
Un nageur allemand (Rademacher) apporte unenovation technique qui consistait à ramener les bras au-dessus de l’eau au lieu de les ramener dans l’eau comme le règlement le permettait ( retour aérien). Ceci a augmenté la fréquence de nage et donc la vitesse. La brasse papillon sera pratiqué durant l'entre deux guerre et la libération jusqu'à ce que l'on sépare la brasse du papillon en 1953 par la FINA qui créa deux règlements. C'est àpartir de cet date que les épreuves de 4 nages vont voir les jours.
Les épreuves olympiques sont :
Repères historiques :
En 1947, quand les nageurs choisiront dans les épreuves de brasse, soit la nage classique, soit le papillon, ils le font du début jusqu’à la fin. C’est à partir de 1953 qu’apparaissent les épreuves de 4 nages.
Au cours des années 50, les nageurs utilisent de plus en plus desondulations qui sont très amples et une inspiration un temps comme le nageur TUM PECT. Dans les années 60-70, les nageurs utilisent souvent 2 ondulations pour un cycle de bras et une frèquence respiratoire plus adaptés au distances de courses TROY et Marc SPITZ. Le 1er nageur a faire moins d'une minute TUM PECT. Dans les années 80-90, les nageurs se spécialisent en fonction des distances de course(fréquence inspiratoire qui varie, utilisation des jambes plus au moins importante). Au cours des années 90-2000, on a une survalorisation des coulées pour augmenter les performances ex: PANKRATOV. Dans les années 60, un nageur français Pomma utilisera une prise inspiratoire latérale. Dans les années 91/92 les coulées sont limitées à 15m. Aujourd'hui il y a des styles de papillons selon lesdistances.
Spécificité de la nage:
Du point de vue des performances chronométriques, c’est la 2eme nage en rapidité. C’est une nage pas nécessairement économique, c'est la 3ème nage au niveau énergétique et rarement utilisée en longues distances. Dans les représentations collectives, elle est souvent considérée comme une nage très difficile, de spécialistes et qui symbolise la natation de haut niveau.Dans la publicité, on associe toujours le papillon à une forte dépense énergétique. C’est à tort souvent la dernière nage qui est apprise et considèré difficile. Cette nage a peu de représentants.

Les records/temps moyen de valeur mondial :

Distances | Femmes | Hommes |
50m | 25 s | 23,50 s |
100m | 54/55 s | 51 s |
200m | 2’05 | 1’53 |La réglementation : le papillon est une nage ventrale sysmétrisue et simultanée, tous les mvts alternatifs sont interdits mais on tolère que les pieds soient pas de le mm plan de l'espace et le mm tps. Au virage, le nageur doit toucher le mur de manière simultanée n'importe ou. La coulée est limitée à 15 m au départ et au virage. Pas le droit de tirer sur la ligne d'eau, de prendre un appuivertical...pas d'inspiration précise.
Les virages et les coulées :
Comme pour la brasse, le virage s’effectue par les mains en touchant le mur de manière simultanée. On peut toucher le mur au-dessus de l’eau, au niveau de l’eau, sous l’eau.
Les coulées sont limitées au départ et à chaque virage à 15 m (le point de repère est la tête). Au cours des coulées, il est interdit de faire de...
tracking img