Le regard de descartes et de nietzche sur le corps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (480 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le regard de Descartes et de Nietzsche sur le corps.
Descartes était avant tout le fondateur du rationaliste moderne par le fait qu'il rejeta la foi aveugle en l'Église et l'autorité du passé. Deplus, il plaça le sujet pensant comme fondement de toute réalité. Tant dit que Nietzsche, quant à lui, critiqua vigoureusement toute la tradition de la philosophique, car il estime que le corps estsupérieur l'esprit. Je commencerais donc, à présenter la conception du corps selon ces deux philosophes puis les similitudes et les oppositions entre ces deux concepts.
Tout d'abord, dans le cas deDescartes, il conçoit le corps comme une chose mécanique ressemblant à une horloge, car il associe le corps à un ensemble d'engrenage qui s'occupe seulement du fonctionnement des fonctions vitales etbiologique à la survie tant dit que l'esprit qui ne peut diriger le corps ( qui ne l'anime pas ) nous permet de pensé c'est ainsi que nous croyons exister. Sa démarche pour arriver à cette conclusionconsiste à douter sur les perceptions sensibles, remettre en question les connaissances les plus certaines ainsi que douter même sur la réalité extérieure se qui l'amena donc a sa phrase :<<jepense donc je suis>>. Ensuite, pour ce qui est de Nietzsche il estime le corps supérieur à l'esprit, car il représente les instincts, les passions, ainsi que les désirs ce qui fait un partiessentiel de l'être humain (la partie la plus concrète de notre vie) par le simple fait que c'est ce qui nous définit essentiellement. De plus il croit que si nous nous reposons que sur la raison nousdeviendrons un dernier homme (qui favorise les principes intérieurs) et non un surhomme (l'homme instinctuel).
Pour poursuive, même s’ils ne sont en aucun cas d’accord sur l’idéologie de l’autre sur lefondement de la réalité ou Descartes penche plus sur la voie de l’esprit qui constitue à douter tant dite que Nietzsche est plutôt sur la voie du corps celui qui passe les instincts, les passions...
tracking img