Le rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1449 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le rire traverse notre histoire collective et chaque époque donne au rire des valeurs différentes. C'est ce que nous explique Georges MINOIS dans « histoire du rire et de la dérision » paru en 2000 chez FAYARD. « Le rire d'Abraham et de Sara » tiré de la Bible révèle l'incongruité de la situation, en l'occurrence la possible maternité d'une femme déjà très âgée mais aussi le rire qui risqued'offenser le pouvoir divin. La gravure de Louis BOULANGER et de W.FINDEN parue en 1868 représentant Quasimodo en « pape des fous » tente de démontrer que le rire était permis à une époque où le sérieux était pourtant de mise. Enfin le sketch de Raymond DEVOS « Matière à rire » écrit en 1991 décrit avec profusion de jeux de mots et de mimes les origines du rire. Mais qu'est-ce que le rire après tout ?A quoi sert-il et pourquoi ne peut-on s'en passer ?





Selon Raymond DEVOS, le rire est une énergie qui se libère, il modifie les paramètres physiques. Le rire est d'après l'humoriste provoqué par une contraction des muscles zygomatiques. Georges MINOIS nous explique que cette réaction physique était néfaste jadis puisque cette vibration était caractéristique du rire du diable.Georges MINOIS ajoute qu'il servait à déjouer les interdits à certaines époques traduisant la farce ou le cynisme. Le spécialiste d'histoire culturelle précise que le rire relativise les situations en les désacralisant. Selon les époques il est autorisé ou interdit en tout cas Georges MINOIS nous dit que les Dieux rient et que cela symbolise leur liberté suprême. L'existence de lutins farceurs et rieursrend le rire forcément positif. L'écrivain parle de fête et de rire et de leur association inévitable. La gravure de Louis BOULANGER et de W. FINDEN montre bien un Quasimodo porté en « pape des fous » et la liesse des spectateurs. Le rire se décline en textes ironiques, en satires ou en comédies précise Georges MINOIS mais il sert également à faire réfléchir, Socrate s'en servait pour intensifierle sens de ses propos et pousser à la réflexion. La bible nous enseigne que le rire permet de se moquer de soi-même dans des situations improbables. Le rire en tout cas semble être un outil de force, les chefs signifiaient leur victoire par le rire jadis explique Georges MINOIS. Il peut être un frein au despotisme ajoute-t-il, la gravure de P. BOULANGER et de W. FINDEN montre une société qui ritpeu, freinée par les instances religieuses et qui utilise la bouffonnerie et la caricature pour combattre un jour de carnaval les interdits. Georges MINOIS décrit une société chrétienne qui doit imiter le sérieux de Dieu et non le rire du Diable. Raymond DEVOS nous montre que le rire est un outil indispensable qui lui sert à inviter le public à réfléchir sur des situations improbables. Situationimprobable qui pousse Sara dans l'extrait de la Bible intitulé « le rire d'Abraham et de Sara » à rire devant l'incongruité de la promesse que lui fait Dieu.



A quoi sert donc véritablement le rire ? En premier lieu à distraire, l'humoriste Raymond DEVOS en a fait son métier par les jeux des mots qu'il offre aux spectateurs. Georges MINOIS décrit la joie que provoque le rire tout d'aborddans l'Antiquité où il était naturel et même nécessaire, les Dieux riaient, les humains devaient rire. Le rire était alors positif. Il ajoute même que le rire était une récréation et insiste sur le fait que le rire socialise en plus de distraire. Le rire sert également à combattre des situations que l'on imagine impossible. Sara dans l'extrait de la Bible intitulé « le rire d'Abraham et de Sara »rit devant l'incongruité de la promesse que lui fait Dieu. Elle combat la promesse du Divin au risque de le blesser. Concernant la religion Georges MINOIS révèle que le rire servait à se moquer depuis le XVIe siècle des croyances exagérées. Les siècles suivants il combattra les régimes politiques et les idéologies par la caricature, les écrits et la philosophie. Le rire a même selon Georges...
tracking img