Le roi se meurt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3456 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ISSN 1696-7208 Revista número 9 de Mayo de 2004

LE ROI SE MEURT D´EUGÈNE IONESCO
Mónica Morillo Vicente

Resumen del artículo:
En las páginas que siguen, intentaremos realizar un breve análisis de una de las obras más emblemáticas de Eugène Ionesco (Le Roi se meurt) basándonos en otras críticas y estudios existentes sobre la misma obra.

INDEX I II III IV V VI VII VIII IX X XI EUGÈNEIONESCO INTRODUCTION RÉSUMÉ LES THÈMES LES PERSONNAGES L´ACTION FIN ÉTHIQUE?? LE COMIQUE LE LANGAGE CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE

I EUGÈNE IONESCO (1912-1994) 1950 La Cantatrice chauve. La Leçon 1952 Les Chaises 1953 Victimes du devoir 1954 Amédée ou comment s´en débarrasser 1959 Tueur sans gages 1960 Rhinocéros 1962 Le Roi se meurt 1963 Le Piéton de l´air 1966 La Soif et la faim 1970 Jeux de massacreNé en Roumanie d´un père roumain et d´une mère française, Eugène Ionesco passe d´abord son enfance à Paris. De retour en Roumanie en 1925, il y est professeur de français et commence à écrire des vers et des articles, jusqu´en 1938 où il s´installe définitivement en France, pour préparer une thèse qu´il n´écrira jamais, sur les rapports du pêché et de la mort dans la poésie de Baudelaire. Aprèsla guerre, il est correcteur dans une maison d´édition. C´est alors qu´il écrira “La Cantatrice chauve”. Ionesco invente un contre-théâtre, un contre-langage, et un tragique grotesque, qui fait franchement rire et réfléchir... Et ce rire n´est pas le moins étonnant de ce théâtre, de l´aveu de auteur lui-même. Ionesco sera admis en 1970 à l´académie Française.
2

II INTRODUCTION

Toutes lesoeuvres d’ Eugène Ionesco répondent à des questions que l´auteur se pose en permanence, mais aucun n´est autant l´écho des sentiments personnels que “Le Roi se meurt”. Créée le 1 décembre 1962 à Paris, cette 5 pièce est née de son obsession majeure: la mort. Si Bérenger Ier (le Roi) agonise le temps d´une pièce c´est parce que Ionesco se meurt de l´idée qu´il va mourir. “Je veux être un bébé”,s´écrie le roi lorsqu´il admet qu´il n´est pas audessus des lois de la condition humaine et que la mort est inéluctable. “L´âge de l´enfance, de l´ignorance”. L´enfant vit dans un présent de plénitude, hors du temps, donc dans une sorte d´éternité, dans un “monde du miracle ou du merveilleux”, qui ressemble à l´ Éden: “Être chassé de l´enfance, c´est être chassé du paradis, c´est être adulte”. La piècemontre l´angoisse devant la vie-mort, devant l´existence, dit-il, “que l´on m´a imposée, qui m´est reprise au moment où je l´ai acceptée”. D´où cette phrase, qui résume assez bien les découvertes de Bérenger (le Roi): “J´ai été torturé, je le suis, à la fois par la crainte de la mort, l´horreur du vide, et par le désir ardent, impatient, pressant de vivre”. “Le Roi se meurt” constitue comme un“blason” de la mort, c´est-à-dire , une sorte de catalogue dramatique des étapes qui conduisent à la conscience du néant. Pour échapper à l´esclavage de l´angoisse, Ionesco n´a rien inventé de nouveau: il s´est réfugié dans l´écriture. Est-ce qu´il s´agit d´une pièce didactique? Plusieurs fois, Ionesco a dit son mépris pour ces professeurs-écrivains que sont Brecht et Sartre… Nous sommes témoins de la“cérémonie” au bout de laquelle Bérenger (le Roi) accède à l´immobilité du néant, et seuls, individuellement, nous pouvons confirmer ou infirmer ce pessimisme. “Le Roi se meurt” nous invite au spectacle du dépouillement total. La pièce, comme toute grande oeuvre, n´est pas un message mais une provocation. Ainsi conçu, l´art n´est plus livraison de message, il est délivrance.

3

III RÉSUMÉ Lespersonnages seront dans la salle du trône, une salle très sale et inconfortable et dont la disposition ressemble à celle d´un tribunal. Il fait froid: l´installation de chauffage ne fonctionne plus et le soleil est rebelle. Ce sont les premiers signes de destruction. Ensuite, on verra comment la résidence royale est menacée: les murs se fissurent. Dans cette ambiance pénible, la reine Marie...
tracking img