Le rproverbe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2094 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lorsque que naît le besoin du racisme, celui-ci invente ses raisons. Il est artificiel de vouloir combattre le racisme en prétendant établir "l'égalité" comportant des paramètres innombrables et infiniment variés.
La racine du racisme réside dans le rapport de maître à esclave, qui est l'une des composantes de l'histoire humaine et qui ne cesse de se reconstituer, sous des masques divers. Cerapport, on le rattache le plus souvent aux besoins matériels des hommes, qui imposent, pour être satisfaits, des besognes grossières, épuisantes, humiliantes, ou simplement ennuyeuses. De plus, il y a dans chaque homme un besoin encore plus profond de s'affirmer, d'être, de compter, de valoir. Ce racisme-là est irrationnel puisque l'infériorité de l'autre ne tient pas à tel ou tel caractère maisau fait irrémédiable qu'il est l'autre, un point c'est tout
Chacun, tant qu'il lui reste un souffle de vie, peut changer librement quelque chose dans le monde qui l'entoure, dans la vie de ceux qui l'entourent, dans sa propre vie et dans le sens qu'il lui donne. Qu'importent alors les capacités, les moeurs, la couleur de la peau ?
Lorsqu'il s'agit des Droits de l'homme, il n'existe pour leurviolation aucune excuse légitime.
Pour la conclusion :
Mais la lutte pour les Droits de l'homme ne se limite pas à la lutte contre le racisme, sous toutes ses formes. Les Nations Unies, sur ce point, ont malheureusement cédé à la facilité, parce qu'il était bien plus facile à notre époque d'obtenir l'accord de tous les gouvernements pour la dénonciation du racisme que de toute autre forme deviolation.
Références :
Jeanne Hersch
Extraits d’un article publié fin 1973, à l'occasion du 25e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Loi n°90-615 du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe

Version consolidée au 24 février 2004
Article 1
Toute discrimination fondée sur l'appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, unenation, une race ou une religion est interdite.
L'Etat assure le respect de ce principe dans le cadre des lois en vigueur.
Article 2
Le 21 mars de chaque année, date retenue par l'Organisation des Nations Unies pour la Journée internationale pour l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, la Commission nationale consultative des droits de l'homme remet au Gouvernement un rapportsur la lutte contre le racisme. Ce rapport est immédiatement rendu public.
Références :

Legifrance.gouv.fr

Slogan : « Que tu sois blanc, que tu sois noir, tu as la couleur de l'espoir »
Références :
Hakim El Fakir,
en classe de 4°2 au collège Jasmin-les-Iles à Agen. Lauréat du concours de slogans contre le racisme. Elu par l'assemblée du mercredi 22 mars 2006

Aujourd'hui, le terme derace reste toujours d'usage courant dans certains milieux et le racisme se manifeste toujours sur les cinq continents sous des formes plus ou moins directes.
Le racisme à l'échelle des relations individuelles se traduit par des paroles ou des actes racistes envers d'autres individus.
Le racisme individuel est apparenté à la xénophobie, la haine, le bellicisme, l'ethnisme, l'intolérance etl'idéologie de supériorité culturelle ou personnelle.

Législation

Les pratiques racistes constituent une violation des droits de l'homme et sont réprimées par de nombreux pays.
Pour la plupart des pays occidentaux, la discrimination et le racisme sont beaucoup plus que des délits, punis pénalement ; ils représentent également une atteinte aux valeurs qui fondent la démocratie. Celle-ci reconnaîtl'égale dignité de chaque citoyen à participer à la chose publique, à poursuivre son bonheur et son épanouissement indépendamment de sa naissance.

Sondages sur la question du racisme

D'après un sondage mené sur 1 011 personnes entre le 17 et le 22 novembre 2005 par l'institut CSA, un tiers des Français se déclarent racistes, sans toutefois préciser dans laquelle des trois acceptions de ce...
tracking img