Le taux de change

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5914 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE I : Le risque de change, définition et effets
Section I : Notion du risque de change
1- Définition du risque de change
Le risque de change peut être défini comme étant le risque d'un décaissement plus élevé ou d'une entrée d'argent moindre dû à l'utilisation d'une monnaie différente de la devise domestique, il s’agit d’un risque de perte lié aux fluctuations des cours de monnaies.Il peut être généré, soit par une activité commerciale (import/export) avec l'étranger, soit par une activité financière en devises, soit en fin par le développement multinational de l'entreprise.
1.1. Le risque de change de transaction
C’est un risque qui naît du fait que des coûts ou des cash-flows futurs soient libellés en devises étrangères. En effet, si le cours de la devise change, lemontant du cash-flow (ou du décaissement) converti en monnaie nationale ou de compte est affecté par ce changement.
Il se décompose en deux éléments selon la nature des transactions réalisées :
* Le risque de change commercial : Ce risque est attaché aux opérations d'importation ou d'exportation facturées en devises.
* Le risque de change financier : Ce risque est attaché aux opérationsd'emprunt ou de prêt libellées en monnaies étrangères.
1.2. Le risque de change économique
Le risque de change économique correspond aux conséquences des mouvements de change sur la valeur de l'entreprise et sur sa situation par rapport à ses concurrents ; une hausse de monnaie nationale rend les exportations difficiles et favorise les importations. En situation de concurrence cela se traduit parun affaiblissement des marges de l'entreprise. La baisse des marges peut être assimilée à une perte de change
1.3. Le risque de change comptable
Le risque de change comptable (patrimonial) est concerné par l'impact des taux de change sur la valeur comptable des postes de l'actif et du passif d'une entreprise.
Les entreprises multinationales qui détiennent des actifs à long terme à l'étranger(filiales, titres de participations...) sont les plus concernées par le risque de change comptable.
Ainsi, une baisse de la monnaie du pays de la filiale fait apparaître un écart négatif de conversion qui vient s'imputer sur les capitaux propres du groupe.
2. L'identification du risque de change
Le risque de change ne naît pas seulement au moment où s'effectue une transaction commerciale oufinancière libellée en devise étrangère.
Schéma 1 : Identification du risque de change

Appréhender la nature et la date de l'exposition au risque de change n'est pas facile ; la date à partir de laquelle l'entreprise se couvre reste quelque peu arbitraire.
En effet, l'entreprise pourrait se considérer en risque dechange dès la signature du contrat, ou encore avant qu'il y ait un enregistrement comptable.
L'entreprise doit tenir compte de l'entrée en risque de change bien avant la connaissance exacte de la teneur du contrat. La gestion du risque peut se réaliser dès l'émission de l'offre ou du catalogue des marchandises proposées dans le cas d'opérations d'exportation, ou de la commande dans le cadred'activités d'importation (schéma 1).
La date retenue peut varier d'une entreprise à l'autre ou au sein de la même firme selon que le risque de change est certain ou incertain :
2.1. Certain
Un risque de change certain est constaté à la conclusion d'un contrat irrévocable, dans une monnaie autre que la monnaie nationale, fixant le montant et la date de l'opération.
Il existe plusieurs situationsd'exposition au risque certain :
· Lors d'un contrat d'importation : un importateur est en situation de risque certain lorsqu'il y a appréciation de la devise entre la date de conclusion du contrat et celle du règlement. L'importateur, dans ce cas, aura besoin de plus de monnaie nationale à convertir pour se procurer les devises nécessaires.
· Lors d'un contrat d'exportation : un exportateur...
tracking img