Le theatre d'absurde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En quoi le théâtre de l’absurde reflète-t-il la société de l’après-guerre ?

l-Le théâtre de l’absurde

Qu’est-ce que c’est le théâtre de l’absurde ?
C’est un mouvement, un style théâtrale quisuit le mouvement existentialiste, et qui surgit en suivant le traumatisme de la 2eme guerre mondiale. Il apparaît dans les années 1940. Le terme est formulé pour la première fois par l’écrivain etcritique Martin Esslin en 1962.
Il est caractérise par une rupture des genres classiques comme le drame ou la comédie. La mise en question de l’absurdité de la vie, de l’existence de l’homme et deson combat pour survivre sont ses caractéristiques principaux.
Le théâtre de l’absurde est né dans le Paris d’avant-gardiste, dans les théâtres de poche de la Rive Gauche et même du Quartier Latin.Malgré que ce mouvement soit né en France, les chefs de file ont généralement d’autres nationalités.
Les auteurs les plus connus du théâtre de l’absurde sont Eugène Ionesco, Samuel Beckett, JeanGenet, Fernando Arrabal. Ils ont bouleversé les conventions du genre. Ils ont adopté un langage absurde, qui coupe les moyens de communication entre les personnages, ôte la cohérence a l’intrigue et mêmela logique aux propos tenus sur scène.

Les Sources Philosophiques
L’absurdité de la vie est un thème qui est tiré de l’existentialisme de Sartre et de Camus. L’absurde, l’absence de communicationentre les êtres, la solitude, l’attente de la mort sont les points communs entre le théâtre existentialiste et le théâtre de l’absurde. La différence du théâtre existentialiste est que ceux-ciutilisaient les outils de la dramaturgie conventionnelle et ils développaient leur thème dans un ordre rationnel.

Les caractéristiques du théâtre de l’absurde
-İl refuse le réalisme, les personnages etl’intrigue du théâtre classique.
-Le lieu où se déroule l’action reste imprécis.
-L’espace est modifié, la scène et le public sont rapprochés, des espaces fragmentés sont dispersés au milieu de...
tracking img