Le travail des enfants dans le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le travail des enfants dans le monde

« L'enfant a le droit d'être protégé contre l'exploitation économique et de n'être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à son développement physique, mental, spirituel, moral ou social. »
Article 32.1 C.I.D.E.

En regardant ce qui se passe dans le monde, tout porte à croire quel'intérêt des enfants n'est pas la préoccupation principale des gouvernements. Si la pauvreté de certains pays explique en grande partie le nombre important d'enfants travailleurs, la mauvaise répartition des richesses de ce monde en demeure la raison principale : l'argent ne manque pas pour aider les plus malheureux, par exemple, dans le monde, l'armée dépense 100 milliards de francs en 10 jours. D'aprèsl'O.I.T. c'est la somme qu'il faudrait chaque année pour tenir les engagements déclarés lors du Sommet de la C.I.D.E.

AMÉRIQUE
En Amérique latine la misère est très importante au point que les enfants sont contraints de travailler pour survivre. Ils effectuent tous des travaux très pénibles, voire dangereux. C'est le cas pour ceux qui travaillent dans l'agriculture et plus précisément pour cesenfants de 7 ans à qui l'on confie des machettes pour couper les cannes à sucre.

Dès l'âge de 10 ans, de nombreuses petites filles vont se diriger vers la prostitution car malheureusement c'est un domaine en expansion du fait de la croissance du tourisme sexuel. Puis, par leurs fréquentations et par soumission, elles seront forcément dirigées vers la pornographie et de la drogue, devenant lescibles du S.I.D.A. et autres maladies vénériennes.

Au Brésil, au Pérou ou en Bolivie et dans bien d'autres pays, de jeunes enfants travaillent dans des mines de charbon. Ils sont exposés à des gaz toxiques responsables de graves maladies respiratoires. Ces conditions de travail déjà bien pénibles pour les adultes sont inhumaines pour les enfants d'autant plus qu'ils doivent pousser deswagonnets archaïques mettant leur vie en danger.
En outre, il existe dans ces pays de nombreux ateliers clandestins qui font travailler des enfants de 3-4 ans. Ils sont cachés dans des salles aux sous-sols où l'éclairage est très faible et l'aération insuffisante. Ces derniers ne reçoivent pas forcément un salaire mais juste les repas de la journée.
AFRIQUE
Au lieu d'aller à l'école, les enfantsrestent toute la journée avec leurs parents pour travailler aux champs et chez eux. Certains, dont les parents sont privés d'emploi se retrouvent abandonnés dans la rue. Là, ils essayent de survivre en mendiant et, parfois, ils sont récupérés par des commerçants ou des entrepreneurs.
D’autres enfants sont utilisés par leurs parents comme monnaie d'échange pour obtenir un travail. C'est ainsi que despetites filles qui n'ont parfois que 5 ans sont placées dans des familles loin de chez elles pour devenir des esclaves domestiques devenant, vers l'âge de 10 ans, des esclaves sexuelles.

Mais le taux le plus important d'enfants travailleurs se situe dans le secteur de l'agriculture. Dans ce domaine, les jeunes enfants sont confrontés à des travaux dangereux : ils utilisent des outils tranchants,soulèvent des charges trop lourdes pour eux et respirent des produits très toxiques pour leur santé tels les pesticides.

Un autre genre de travail tout aussi dangereux est celui réalisé dans les nombreuses mines de ce continent :
Au Burkina Faso on peut voir des enfants à peine âgés de 8 ans creuser dans des mines d'or. C'est ainsi qu'ils se retrouvent dans des puits pouvant atteindre 60mètres de profondeur où les risques d'éboulements sont omniprésents. Qu'ils soient au fond des mines où à l'extérieur, ces jeunes enfants travaillent durant des heures à la chaleur et dans la poussière pour des pépites d'or qui ne font que passer dans leurs mains...
EUROPE
La plupart des enfants européens qui travaillent vont aussi à l'école. Ils occupent un petit emploi pour se faire de...
tracking img