Le volcan islandais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2518 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Volcan Islandais Eyjafjöll s'est réveillé.
 
Le volcan :   
Plusieurs centaines de personnes ont été évacuées, mercredi 14 avril au matin, en Islande en raison d'un risque d'éruption d'un volcan dans le sud de l'île, annonce un porte-parole de la police.Entre 700 et 800 personnes ont été évacuées de leurs habitations en raison d'un risque d'éruption à Eyjafjallajokull et parce qu'il y eu denombreux tremblements de terre dans la région. Toutes les routes ont été fermées et un hélicoptère a circulé dans la zone afin de voir s'il y avait une éruption.
Dans le sud de l'Islande, à 120km de la capitale Reykjavik, deux glaciers recouvrent une montagne volcanique à l'activité intense. Le 21 mars, un volcan avait fait éruption mais sans conséquence importante.
En revanche, l'éruption,mercredi 14 avril, d'un volcan au sommet du glacier Eyjafjallajökull – un nom poétique qui signifie "Le glacier des montagnes des îles" – s'est développée le long d'une fissure de 2 km provoquant une colonne de fumées et de cendres qui atteint, depuis jeudi 15 avril, 6 000 m d'altitude. Un nuage qui, en se dispersant, est le responsable des fortes perturbations du trafic aérien mondial.
Le panachede cendres et de poussières, crachées jusqu'à une hauteur moyenne de 6 km - qui s'élevait jusqu'à 11 km -, était dispersé par des vents d'ouest qui le poussaient vers la mer du Nord, les pays scandinaves et la Russie, mais aussi, plus au sud, vers la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France. Celle-ci a été touchée dans le milieu de la nuit de jeudi 15 avril à vendredi 16 avril.Selon Meteo France,le panache, qui s'est d'abord déployé sur la pointe nord de la Bretagne, le Cotentin et le nord de la région parisienne, devait gagner vers le sud dans la journée de vendredi, pour atteindre, vers minuit, une ligne horizontale située au sud de Nantes.
Les nuages volcaniques, composés de particules de roches pulvérisés et de gaz, sont redoutés par les pilotes d'avions, dont les réacteurs peuventêtre endommagés ou même bloqués par les dépôts solides qu'y forment, en fondant sous l'effet de la chaleur intense, les matières en suspension. En 1982, un Boeing 747 de la British Airways avait temporairement perdu l'usage de ses quatre moteurs, en traversant un nuage de cendres au-dessus de l'Indonésie, où grondait le volcan Galunggung. Trois semaines plus tard, la même mésaventure était arrivée àun avion de Singapore Airlines, qui avait perdu l'usage de deux de ses moteurs, avant de réussir à se poser.
L'éruption volcanique dans le sud de l'Islande serait en train de s'intensifier, ont indiqué lundi 22 mars les autorités islandaises. Cette éruption a entraîné, dimanche, l'évacuation de 600 personnes habitant aux alentours qui craignaient des inondations consécutives à la fonte de laglace qui entoure ce volcan.La dernière éruption volcanique dans l'île remonte à 2004, mais dans la zone des deux glaciers, la précédente remonte à 1823.

Le panache venu d'Islande n'est ni le premier ni le dernier : l'île compte 130 volcans actifs qui, à intervalles irréguliers, vomissent lave et torrents de boue et expulsent dans l'atmosphère des nuages de poussières. Le volcan Eyjafjöll, quisème actuellement le chaos dans le transport aérien en Europe.
Cela fait seize ans que l'éruption couvait.
Pour comprendre le phénomène, il convient de rappeler que l'Islande n'est que la partie émergée d'une chaîne volcanique qui coupe l'Atlantique du nord au sud. Située sur cette dorsale, l'Islande a aussi la particularité de se trouver à l'aplomb d'un "point chaud", une sorte de chalumeaugéologique dont les racines se situent à 700 ou 800 km de profondeur. L'île est d'ailleurs le produit du magma expulsé jusqu'à la surface. L'éruption actuelle n'est qu'une manifestation mineure de cette activité. "C'est une petite éruption, qui a produit moins de 100 millions de m3 de matières, estime M. Sigmundsson. Si c'est une catastrophe, c'est pour des raisons météorologiques, à cause des vents...
tracking img