Lecture analytique l'etranger excipit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1183 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Extrait de l'Etranger, 2ème partie, Chapitre 5 – L'excipit
Situation du passage :
L'aumonier parti, Meursault se calme. Avant de faire un bilan définitif sur sa vie, il pense à sa mère. Cet extrait s'organise en 3 mouvements qui formeront les 3 axes de mon étude. Tout d'abord, il y a un retour au calme, à la paix lié à l'importance de la nature. Meursault va ensuite analyser ses rapportsavec les hommes. Et pour terminer, il va faire un bilan de sa vie.
I/ Retour au calme
Dans les phrases précédant notre extrait, Meursault va avoir une sorte de crise. Le texte débute donc par un retour à la normale à la fin de cette crise, mélée à un sentiment d'épuisement « Lui parti (...) « → Sorte de relâchement général du personnage après avoir fait acte de violence.
Il a un momentd'inconscience et emmerge un homme neuf, libre de ses passions, pulsions et se trouve au contact privilégié avec la nature « je me suis (…) visage » Aucun obstacle ne vient s'interposer entre M et la nature.
On a l'impression que cette nature pénètre au plus profond de son être (l.4-9)
Bruits de campagne, odeur de sel et de terre → vision apaisante
Cette nature arrive vers lui à traversplusieurs sens. D'abord la vue, puis l'ouïe, l'odorat et par le biais de la métaphore du toucher.
Cette symbiose avec la nature, on va la retrouver à la fin du passage avec « je m'ouvrais (…) monde ». Ce qui exprime l'idée d'une fusion entre M et le monde. Ils sont sur le même plan, et il n'y a pas de hiérarchies de valeurs.
C'est comme si la nature lui faisait « signe ». Elle s'oppose fortementavec l'hostilité du soleil ds la scène du meurtre puisque cette nature lui procure le calme et l'apaisement « merveilleuse paix (…) endormie »
Instant privilégié dont on ne sait pas la durée grâce à l'emploi de l'impf qui a tendance à éterniser le tps.
Cpt, tout cela va être interrompu par les sirènes.
II/ Ses rappots avec les hommes
Bruit des sirènes exprimé par l'emploi du verbe àconnotation péjoratif « ont hurlé »
On pourrait penser que l'appel agressif des sirènes va réinsérer M avc les hommes, mais non. Au contraire, M va insister sur son complet détachement « elles (…) indifférent »
On pourrait penser que l'appel agressif des sirènes va réinsérer M avc les hommes, mais au contraire il va insister sur son complet détachement « elles … indifférent »
Si M souhaite« qu'il y ait bcp de spectateurs lors de son éxécution » c'est parce qu'il revendique son étrangeté et est maintenant en accord avc lui-même et choisi d'accepter cette image d'étranger que lui renvoit les hommes.
Il rejette les valeurs traditionelles et aspire au cris de haine qui montre son éloignement définitif du monde des hommes.
Paradoxalement, il voit dans la présence du public unsoutient, revendique son caractère d'étranger, refuse toute pitié et au contraire souhaite qu'on le haïsse.
Il dresse donc une sort de bilan et c'est à ce moment qu'affleure le souvenir de sa mère, toujours lié à l'atmosphère, comme à son enterrement.
Emploi donc les même mots que dns le 1er chap, en part le terme « trève mélancolique ». Cpt dns ce passage, l'émotion semble encore + forte « était» # « devait être » puis parce que les destins de M & de sa mère se sont rapprochés. M attend sa mort à peu près de la même façon que sa mère {text:soft-page-break} attendait sa mort à l'asile.
Notre passage insiste bien sur cette idée avec « cet asile (…) s'étaignaient »; « si près de la mort »; « à la fin d'une vie ».
M se sent donc proche de sa mère par sa situation + son état d'espritet a le sentiment de mieux la comprendre. Il imagine comme pour lui que la proximité de la mort a été pour sa mère une libération. Pour M, il est clair que sa mère, au seuil de la mort, est parvenue à une vérité essentielle : c'est la vie terrestre qui est la seule vraie valeur, ce qui compte est de la vivre jour après jour.
Aussi, M récuse-t-il toute forme de regret à l'égard de sa mère «...
tracking img