Leibniz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (331 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
vérité - Sens - Mathématiques
Nouveaux Essais sur l'entendement humain, Préface
Le texte pose la question de l'origine des connaissances. Il s'oppose à la thèse du sens commun, etdes empiristes, qui pense que ce sont nos sens qui nous permettent de connaître le monde . Cette thèse a de la force car ce sont bien nos sens qui nous permettent d'entrer en contactavec les choses. Leibniz s'y oppose. Il soutient qu'on ne peut former d'idées générales à partir de cas singulier, d'exemples. En effet, par les sens, on ne saisit que de singulieret pas du général. Avec une accumulation d'exemples, on n'aura guère que du probable. Connaître, c'est pouvoir prévoir des phénomènes parce qu'on en connaît la cause. Comment les senspourraient-ils nous apporter cette idée de cause?

Le texte que nous avons à étudier est extrait de la préface des nouveaux essais sur l'entendement humain de leibniz. L'objetprincipal dont traite ce texte est les petites perceptions, c'est-à-dire ces perceptions que nous avons en nous en tout temps mais dont nous ne nous apercevons pas. L'intérêt pour leibnizde parler de ces petites perceptions consiste dans le fait qu'elles lui serviront de paradigme afin de montrer qu'il y a une parfaite correspondance entre le corps et l'âme. Mais leproblème pour leibniz est de défendre l'idée selon laquelle l'âme n'est jamais au repos. Ainsi, est-ce par l'étude des perceptions dont nous n'apercevons pas immédiatement qu'il entendmontrer et vérifier cette idée. Le texte va donc chercher à étayer non seulement la thèse de l'existence de ces petites perceptions qui nous échappent la plupart du temps, mais vaaussi chercher à comprendre ce phénomène et à l'expliquer. Il peut donc s'agir d'une vérification pour leibniz de la validité et de la légitimité des principes de sa philosophie.
tracking img