Les addictions

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3771 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ADDICTIONS

Un peu d’étymologie
L’étymologie du terme addiction est latine. Il vient de ad-dicere « dire à ». A l’époque de la civilisation romaine, les esclaves n'avaient pas de nom propre et étaient dits à leur maîtres. L'addiction exprime donc une absence d'indépendance, voire un esclavage !
D’autre part, dans le droit Romain le mot addictus désigne celui qui, du fait de ses dettes,était condamné à être esclave de ses créanciers. Ce terme fut conservé jusqu’à l’époque médiévale puisque « être addicté » consistait à être condamné à payer ses dettes par le travail à son créancier suite à une ordonnance d'un tribunal.
En Angleterre au XIVème siècle : l’addiction désigne la relation contractuelle de soumission d'un apprenti à son maître. Par extension, ce terme désignera despassions moralement répréhensibles pour enfin désigner (en langage populaire) toutes les passions dévorantes et toutes les dépendances dans le sens d’être « accroc » à quelque chose.
Les psychiatres se sont emparés de ce terme par la suite, à la fin des années 80, pour désigner la toxicomanie, la dépendance aux produits jusqu’au concept actuel élargi aux comportements pathologiques.

Un peud’histoire
Depuis des temps immémoriaux, les hommes ont utilisé des produits naturels à des fins médicales. Ces produits, autrefois appelés "drogues", correspondaient aux médicaments d’aujourd’hui et, jusqu’au 19ème siècle, étaient vendus chez "le droguiste" puis chez "l’apothicaire".
Ce fut le cas des feuilles de cannabis, de l’opium puis de l’héroïne utilisée comme antitussif et antalgique pour letraitement "héroïque" (au sens d’énergique) de la tuberculose ; le cas de la coca utilisée pour ses vertus stimulantes (les extraits de coca ont été intégrés dans le Coca-Cola ™ jusqu’en 1906), de la cocaïne utilisée à la fin du 19ème siècle comme anesthésique local en chirurgie de l’œil ou en ORL, ou plus couramment du tabac, utilisé aux 16ème et 17ème siècles pour guérir les plaies, ou de l’alcoolutilisé pour désinfecter.
Certains de ces produits, qui modifient l’état de conscience, étaient et sont encore utilisés dans certains pays à des fins religieuses ou initiatiques pour entrer en contact avec les esprits.
Ces produits ont certainement de tous temps été détournés de leur usage médical ou religieux, à commencer par l’alcool qui depuis les temps bibliques sert à s’enivrer. Remarquonsque le mot "toxicomanie" qui évoque un usage détourné et socialement réprouvé de ces produits n’est apparu qu’à la fin du 19ème siècle, montrant ainsi une prise de conscience par la société des dangers de ces produits et l’apparition d’un véritable phénomène social.

Cependant, le développement de la consommation de ces substances est un phénomène social récent. Si l’usage d’opium, développé dansles colonies d’Asie, restait confidentiel en Europe pendant la première moitié du 20ème siècle, l’usage du cannabis et du LSD par le mouvement psychédélique et les jeunes « baba cool » s’est développé dans la décennie 1960-1970.
Pendant la décennie 1970-1980, c’est l’usage de l’héroïne qui s’est particulièrement développé. Depuis les années 1980, le phénomène a explosé, particulièrement parmi lesjeunes, avec l’usage du cannabis, de la cocaïne ou de l’ecstasy dans toutes les couches de la société, de la campagne à la ville, de la banlieue "difficile" aux quartiers les plus chics.
C’est également au cours du 20ème siècle, que l’on a vu se développer, ce que l’on nomme aujourd’hui les addictions comportementales ou addictions sans produits, comme l’addiction aux jeux, à internet, autravail, au sexe, au sport.
Aujourd’hui, même si l’alcool et le tabac restent les drogues les plus consommées, l’usage de cannabis, la diversification des drogues utilisées et la hausse importante des addictions sans produits dans nos sociétés occidentales sont devenus particulièrement préoccupants.

Quelques définitions
L'addiction se définie par l'impossibilité répétée de contrôler un...
tracking img