"Les animaux malades de la peste" jean de la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (792 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les animaux malades de la peste

Introduction : La fontaine (1621-1695) critique de la monarchie absolue et portée politique évidente.Fabuliste français il remet en cause : pouvoir, ses abus,dirigeants et servilité des courtisants . « les animaux mal de la peste »amène à une réflexion sur l’injustice et la pol dominante de Louis14. Décision pol de la fable :trouver le « bouc-émissaire »quisauvera tt le monde du sacrifice(particul noblesse). Nous verrons d’abord comment la fable est menée par Jean de La Fontaine puis le rôle des animaux transposé par le fabuliste dans la Monarchieabsolue.

I ; Une fable bien menée par Jean de La Fontaine : car
Dès le début périphrase qui désigne la peste « Un mal qui répand la terreur, Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir lescrimes de la terre »= »attente progress du lecteur.Peste personnifié et utilisé en métaphore filée qui la compar a 1ennemi dévastateur de la société (vers6) « faisait aux animaux la guerre ».Vers7à13:imparfait= »tristesse,nostalgie ds la société animal+allusion à 1monde sans peste.
« La douce et l’innocente proie »vers12 annonce le présage du sacrifice d’1 innocent.Fable rythmée nn seulement par laversification qui alterne rimes plates,embrassées et croisées mais aussi par les discour rapportés ds pers. Disc direct pr ls pers imp et indirect pr ls autres puissances. Fable associ diff tonalitécomme ironie ou la tragédie ironie : « je me dévouerai dc s’il le faut »ver30 le roi ne se sacrifira pa a la place des autre animaux. Tragédie : allusion à l’achéron(fleuve ds enfers) .morale:parallélisme et 2 antithèses. La fable se termine par une éllipse : le lecteur ne sait donc pas si la peste a disparu suite au sacrifice de l’innocent(l’âne)

II ; Le rôle des animaux transposé par LaFontaine dans la Monarchie absolue
Animaux : hommes et leurs relations
1°le lion : roi, puissance, pouvoir, férocité. Il dirige la société (vers15) « le lion tint conseil, et dit », Il amadoue ses...
tracking img