Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1913 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 30 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les animaux malades de la peste

Rappel pour moi : Cette fable est une satire politique dirigée contre la perfidie des courtisans, ministres et conseillers du roi. C’est presque l’histoire de toute société humaine : le lieu de la scène est imposant ; c’est l’assemblée générale des animaux. L’époque en est terrible, celle d’une peste universelle.

INTRO

La Fontaine a marqué le 17eme sièclepar ses fables. 1ere publication des Fables à partir de 1668. Il s’est inspiré des fabulistes Phèdre et Esope.
Les fables sont un court récit qui contient une morale. La Fontaine a choisi de mettre en scène de animaux plutôt que des hommes pour évoquer les relations de pouvoir entre le roi et ses sujets. Cette fable met donc en scène un roi et ses courtisans alors que le royaume est touché parla peste : au XVII ème siècle, la peste est une épidémie encore présente dans les esprits ; c’est une maladie qui touche tout le monde. La Fontaine met à profit cette épidémie pour observer les relations humaines.
Les axes de lecture retenus :
1. Une mise en scène mythologique
2. A la recherche d’un bouc émissaire
3. Une critique de la justice et du pouvoir

I – UNE MISE EN SCENEMYTHOLOGIQUE

La peste est un châtiment divin, une punition envoyée aux hommes pour les punir de fautes qu’ils ont commises et pour lesquelles ils ne se sentent pas coupables. La fontaine s’inspire des récits antiques. Au XVII ème siècle encore, les médecins parlent encore d'humeur "pécante" pour la fièvre, c'est-à-dire pécheresse.
La Fontaine commence sa fable par la présentation de ce fléau : v. 1 à 6.La peste est définie par deux appositions avant d'être nommée, ce qui crée une attente progressive.
Le fabuliste peint un tableau très noir de la situation : champ lexical de la peur, du malheur : « mal, terreur, crime, Achéron (connotation enfer, damnation), mouraient et « mourante vie » au v. 9 : cet oxymore renforce l’idée que, même s’il reste un peu de vie, cette dernière est sur le point dedisparaître.
v.4 : parenthèse, intervention du narrateur : obligation de nommer la maladie.
v.10-14 : conséquence de la peste : plus d’appétit, plus de chasse, plus d’amour (insistance avec la négation « ni ».
Allitération en r : « répand, terreur, guerre » qui renforce la violence contenue dans les mots.
Les tourterelles se fuyaient : symbole de l'amour perdu.

Évocation nostalgique avecl’emploi de l’imparfait, d'une époque sans peste mais où le loup mangeait « la douce et innocente proie » (v. 12). Il était normal de s’attaquer aux innocents ; On peut supposer que le retour à la normale se fera par un nouveau sacrifice, celui d’un innocent dont les plus forts feront un coupable.

II – A LA RECHERCHE D’UN BOUC EMISSAIRE

a) L’éloquence royale : persuader et convaincreAlternance récit / discours : discours direct aux personnages importants, indirects aux autres

Le roi prend la parole et après avoir présenté le contexte dramatique, donne la solution sur un ton rassurant aux courtisans : Si les animaux subissent la peste c’est qu’ils l’ont mérité. Le plus coupable doit se dénoncer pour sauver les animaux. v.15à 20 : discours direct : « je ».

Il persuade lescourtisans qu’il est prêt à se sacrifier :
Il affirme son autorité, rappelle qu'il est le représentant de Dieu sur terre.
Son ton est solennel et grave : « Ciel, nos péchés cette infortune, se sacrifie, céleste courroux ». Contraste avec le ton familier : « Mes chers amis » : se place au niveau de ses sujets mais de façon hypocrite.
Il donne une image sage et réfléchie de sa personne : « je croisque, peut-être, je pense » ; il n'impose rien pour faire croire que le débat est ouvert.
Il semble faire son examen de conscience et reconnaître ses torts : « dévoré force moutons même parfois le berger ». Le rejet du v. 29 met à part le meurtre commis sur le berger qui se trouve à la fois isolé et en même temps mis en valeur. Il peut s’agir de Nicolas Fouquet, son ex-intendant des Finances...
tracking img