Les armes grises

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
lallalllaXVII / (172-177) : les voisines dehors, reste le docteur – à la clinique, puis 4 h d’attente – Léon Castrie et Gugusse (avec son bras gche amputé) – l’enfant sauvé ; mais la mère a perdu trop de sang – pdt ce temps, Mierck et Matziev cherchent un coupable.

XVIII / (178-202) : 2 déserteurs arrêtés le matin du 3 – hués par la foule menaçante – la foule demande au maire les déserteurs(qu’elle prend pr les assassins de la petite) – en entendant le nom du juge, la foule, apeurée, se calme – 182-183-(184-185) : Les 2 déserteurs devant Mierck et Matziev : interrogatoire et réactions très différentes du typographe et du petit Breton [témoignage du maire]- le juge a ses aveux, il est content ; le maire stupéfait – « suspension de séance » ; Louisette s’occupe d’aller apporter à mangeraux 2 prisonniers – le typographe s’est pendu – tandis qu’on fait ripaille dans le bureau du Maire – le repas commence et le colonel se moque de Louisette- Despiaux [= 3ème témoin ; permet d’anticiper « la fameuse nuit »] – le petit Breton revient ds la salle orgiaque – hurlement du pt Brt ; Matziev ordonne qu’on l’attache ds la cour – (disc de Despiaux bien + tard) – (puis témoignage deLouisette) Mierck et Matziev se saoulent tandis que le pt Brt est dehors – M&M sortent et parlent des étoiles, indifférents au pt Brt – puis s’adressent au pt Brt, qui ne répond qu’en geignant – ap que Matziev a déshabillé le pt Brt, lui et le juge rentrent se réchauffer – des cris de bête ; Matziev ressort vérifier si pt Brt pas mort – le pt Brt, à bout de force, craque et avoue le crime – Despiaux selève (= fin du témoignage) « Et vous, que faisiez-vous cette nuit-là ? », puis s’en va – sans un au revoir, à ses regrets.

XIX / (203-211) : Madame de Flers (veuve noble improvisée infirmière) – accompagne le narr jsq Clémence ds la salle commune – tte la nuit à regarder Clémence – délire nocturne du soldat à côté – dernier soupir vers le matin – le soldat d’à côté (Albert Jovinal) meurt aussi ;enterrement de BdJ (narr n’y est pas : pas le cœur) – pr Clémence, 6 à l’enterrement – cauchemar la nuit suivante – saoulerie ; tentation de suicide ; puis l’enfant est amené par 1 sœur (mais cela sera raconté + tard)

XX / (212-220) : narr va visiter 6 sem + tard le pt Brt ds sa cellule (ancien couvent) – 1ère fois que narr voit pt Brt (213) – 1 mois et demie + tard, pt Brt reconnu coupable etfusillé = Affaire close – les règles d’un monde (Mierck a-t-il protégé le Proc ?) ; un billet de 5 francs ds la poche du pt Brt – les 2 ingénieurs du labo de l’Usine en poste le soir du crime mutés en Angleterre – Matziev encore là et Mierck en rogne – Mierck menace narr de le barrer et évoque son épouse morte => en réponse : « Je vous emmerde » - une fois dehors, voudrait aller discuter avecMazerulles (ms mort depuis 1 an).

XXI / (221-230) Ts les jrs, aller parler à Clémence sur sa tombe (partir ?...) – en 18, les derniers convois de morts et de blessés, chq jrs sur la berge du canal – un jr, le 13 juin, face à Destinat – bribe de discussion – fin de la guerre ; la vie reprend (ou non …) – 11 novembre 1920 : inaugurat° monument aux morts – promenades du Proc et repas au Rébillon de tpsen tps (comme avt) – le Proc aime parler de BdJ avec Bourrache – qui lui donne une photo de sa fille. Dernière visite (une sem avt sa mort) : « elle n’a pas connu le mal » - c difficile d’écrire, ms « écrire me fait vivre à deux ».

XXII / (231-236) : 27 sept 21 = renversé par une voiture (7 jrs ds le coma) – passé pas loin de la mort (= pas de chance) ; gardé 2 sem – visite du maire (ac desbonbons) puis du père Lurant (=> apprend que le Proc est mort) – est mort sur son banc, contemplant la Guerlante – enterrement (de ministre) ; à la sortie de l’hosto, narr se rend au cimetière – la tombe d’un assassin ou d’un innocent ?...

XXIII / (237-247) : Qqs années + tard, entrée ds le château (pr y découvrir la vérité) – au-dedans de la demeure vide – 1 gd tableau de Clélis de Vincey –...
tracking img