Les arts du spectacle dans trois récits de voyage de pierre loti: insertion de differents niveaux de fiction dans le texte référentiel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4152 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philippe Weigel Page 1 de 9
file://C:\colloque99\colloque99\226.html 20/01/2000
LES ARTS DU SPECTACLE DANS TROIS RÉCITS DE
VOYAGE DE PIERRE LOTI:
INSERTION DE DIFFERENTS NIVEAUX DE FICTION
DANS LE TEXTE RÉFÉRENTIEL
Philippe Weigel
Université de Mulhouse
L'auteur : Maître de conférences à l'Université de Haute-Alsace, il est
membre du Centre de Recherche sur la Littérature de Voyage(Paris
IV/Sorbonne), ainsi que du Centre de Recherche sur l'Europe Littéraire
(Université de Haute-Alsace). Il s'intéresse particulièrement aux récits de
voyage et aux spectacles (théâtre, danse, marionnettes...).
Récits de voyage : écriture, récriture
Trois récits de voyage –Aziyadé (1879), Mahé des Indes (1887) et Madame
Chrysanthème (1887)- servent de référence à une réflexion sur la valeuraccordée aux spectacles, vus par Pierre Loti, dans le cadre de la relation
variée entre le texte référentiel et le dispositif fictionnel.
D'emblée il est nécessaire de rappeler que les voyages de Pierre Loti sont
réels et que l'oeuvre de Loti, récit de voyage ou fiction, entretient des
rapports étroits avec le journal intime qui la précède. L'auteur arrêtera d'y
écrire cinq ans avant sa mort.Ce journal, qu'il soit antérieur à l'oeuvre sous
la forme de notes personnelles ou qu'il soit rédigé avec la conscience de la
publication, donne naissance à une " esthétique du fragment " où se mêlent,
dans les livres de Loti, collage de lettres réelles envoyées et reçues, pages
du journal intime, documents divers. D'aucuns pourraient croire qu'il s'agit
d'un procédé de fiction, d'autant plusque Aziyadé, dont les choix, les ajouts,
les déplacements, les transpositions le rapprocheraient de la forme
romanesque, est publié sans nom d'auteur et présenté comme lettres et
notes d'un officier anglais du nom de Loti. Mais l'auteur Pierre Loti précise
que seule la dernière page d'Aziyadé est inventée. Cette récriture du journal
de voyage des années 1876-1877, dont le risque est de semerla confusion
entre les données fictionnelles et les données factuelles auprès du lecteur,
comporte ainsi une distorsion minimale entre le réel et les avantages de la
fiction ; il est à noter d'un point de vue plus général que la littérature de
voyage est un genre littéraire qui n'ignore rien des privilèges de la fiction :
ellipse, prolepse, analepse. Coexistent également les livres relevantexplicitement du genre " récit de voyage " : Mahé des Indes et Madame
Chrysanthème en font partie.
Pierre Loti est bien entendu le pseudonyme littéraire derrière lequel se cache
Julien Viaud. Certes ce transfert onomastique pose le problème fondamental
du statut de l'auteur par rapport au narrateur/héros, mais on ne peut
Philippe Weigel Page 2 de 9
file://C:\colloque99\colloque99\226.html20/01/2000
affirmer que, dans les récits de voyage lotiens, le " je " de l'auteur s'efface
distinctement au profit d'un " je-origine fictif ". Il n'y a donc pas de
fictionnalisation majeure : les parois entre le " je narrant " et le " je narré "
ne sont pas étanches. Le problème peut être en partie élucidé par le fait que
Julien Viaud recourait tout bonnement à un subterfuge pour publier uneoeuvre littéraire : officier de marine, il n'avait pas le droit de publier sous son
nom sans l'autorisation de ses supérieurs.
Enchâssement de la représentation de la fiction dans le
réel du voyage
Si Loti propose de lire tous ses livres, journaux et romans, comme les
composants d'un seul et même texte, celui de sa vie, il paraît souhaitable de
ne pas évincer de manière définitive leproblème de la nature de la fonction.
Trois spectacles vus à l'étranger par le voyageur natif de Rochefort –le
théâtre d'ombres de Karagueuz à Constantinople, les marionnettes
japonaises à Nagasaki, une danse d'éphèbes à Mahé des Indes- démontrent
la fonction importante du dispositif fictionnel particulier dans le cas
d'événements théâtraux insérés dans un récit de voyage réel.
Le dispositif...
tracking img