Les comas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Définition du coma

En Grec ancien, Kôma signifie « sommeil profond » .C’est un état d'inconscience, durant plus de 6 heures dans lequel une personne ne peut pas être réveillée. Le coma est un état qui est caractérisé par la perte de conscience, de la motricité, de la sensibilité tout en conservant les fonctions satisfaisant les besoin essentiels sans intervention des facultésintellectuelles.
On les appelle les fonctions végétatives. En d’autres termes, la conscience de l’individu est abolie et la vigilance de celui-ci ne répond plus aux stimulations, qu’elles soient auditives ou sensorielles. Tout coma nécessite une intervention médicale ou parfois chirurgicale. Un coma est toujours urgent. Une personne dans un état de coma est décrite comme comateuse.
Le coma peut résulterd’un grand nombre de causes : d’intoxication (tell que la toxicomanie illicite, l’overdose ou l’abus de médicaments contre-façonnés ou prescrits par le médecin, etc.), les anomalies métaboliques, les maladies du système nerveux central, les blessures neurologiques aiguës telles que l’hypoxie, l’hypothermie, l’hypoglycémie ou de blessures traumatiques telles qu’une blessure à la tête provoquée par deschutes ou des accidents de la route.
 Il peut également être délibérément induit  par  les  agents  pharmaceutiques afin de préserver des fonctions plus élevées de cerveau (coma artificiel) après un  traumatisme du cerveau, ou sauver le patient de la douleur extrême pendant la guérison de ses blessures ou de maladies.
Pour qu'un patient maintienne la conscience, deux composants  neurologiques importants doivent fonctionner impeccablement. Le premier est le cortex cérébral qui est la matière grise couvrant la couche  externe du cerveau, et l'autre est une structure située dans le tronc cérébral, appelé le système de déclenchement réticulaire. Une blessure à l'un ou l'autre ou chacun des deux composants est suffisante pour faire éprouver au patient un coma.
 Le cortex humain est un groupe étroitement dense, de « matière grise »  composés de noyau des neurones dont les axones forment alors  « la matière blanche », et est responsable de la perception de l'univers, relais de l'entrée sensorielle, et avant tout directement ou indirectement responsable de toutes les fonctions neurologiques,  allant des réflexes simples à la pensée complexe.
 Le système de déclenchement réticulaire estd'autre part  une structure plus primitive dans le tronc cérébral qui est étroitement en liaison avec la formation réticulaire, une structure anatomique critique requise pour  l'entretien de l'éveil. Le système de déclenchement réticulaire  prend son nom de l'effet qu'il a sur la formation réticulaire : il la stimule.  Il est donc nécessaire d'étudier pour un patient comateux, l'intégrité des cortex cérébraux bilatéraux, et le système de déclenchement réticulaire.
Il existe plusieurs classifications, que j’approfondirai plus tard dans ce travail.
Apres que la gravité soit analysée, la distinction de l’étiologie traumatique, c'est-à-dire les causes médicales du traumatisme, se justifie par le fait que le diagnostic est parfois beaucoup moins évident que dans d’autres cas. Cettedistinction de l’étiologie traumatique doit être faite en clinique. Le coma se distingue de la syncope : celle-ci est une perte de conscience d’origine cardio-vasculaire ainsi que de l’arrêt cardio-circulatoire dont le traitement est différent. Vous verrez en lisant les étiologies que les comas ont probablement toujours existés chez l’homme ainsi que chez les animaux domestiques, le plus souvent« piqués » dans ce cas (on suppose que le coma est possible pour tout animal mais si un coma n’est pas traité, il conduit à la mort)

II. Classification des comas

Pendant longtemps, quatre stades de comas furent décris :
* Stade1 : également appelé stade de l’obnubilation, le patient peut répondre a des stimuli douloureux ou parfois même peut communiquer simplement, par grognement...
tracking img