Les enjeux de la contestation au siècle des lumières

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1662 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’esprit des Lumières
Séance : LES ENJEUX DE LA CONTESTATION AU SIECLE DES LUMIERES Usbek à Mirza, à Ispahan. TEXTE 1 : Montesquieu, Lettres persanes, lettre LXXXV (1721)

Tu sais Mirza, que quelques ministres de Cha-Soliman* avaient formé le dessein d’obliger tous les Arméniens de Perse de quitter le royaume, ou de se faire mahométans, dans la pensée que notre empire serait toujours pollué*,tandis qu’il garderait dans son sein ces infidèles. C’était fait de la grandeur persane, si dans cette occasion l’aveugle dévotion avait été écoutée. On ne sait comment la chose manqua; ni ceux qui firent la proposition, ni ceux qui la rejetèrent, n’en connurent les conséquences: le hasard fit l’office de la raison et de la politique, et sauva l’empire d’un péril plus grand que celui qu’il auraitpu courir de la perte de trois batailles et de la prise de deux villes. En proscrivant les Arméniens, on pensa* détruire en un seul jour tous les négociants, et presque tous les artisans du royaume. Je suis sûr que le grand Cha-Abas* aurait mieux aimé se faire couper les deux bras que de signer un ordre pareil, et qu’en envoyant au Mogol* et aux autres rois des Indes ses sujets les plusindustrieux*, il aurait cru leur donner la moitié de ses Etats. Les persécutions que nos mahométans zélés ont faites aux Guèbres* les ont obligés de passer en foule dans les Indes; et ont privé la Perse de cette laborieuse nation, si appliquée au labourage, qui seule, par son travail, était en état de vaincre la stérilité de nos terres.[…] De Paris, le 26 de la lune de Gemmadi 1, 1715.
* Notes : - SolimanII, chah de Perse est l’image de Louis XIV qui régna jusqu’en 1715. Louis XIV abolit l’édit de Nantes en 1685. - Souillé, profané - On faillit - Abbas 1er , chah de Perse. - Souverain du nord de l’Inde - Adroits et travailleurs. - Persans qui refusèrent l’islamisation et conservèrent la religion zoroastrienne.

TEXTE 2 : Marivaux, La Colonie, scène XIII (1729)
Dans La colonie, Marivaux met enscène un groupe d'hommes et de femmes naufragés sur une île déserte. Les hommes décident d'établir une constitution sans tenir compte de l'avis des femmes...

ARTHÉNICE : Messieurs, daignez répondre à notre question; vous allez faire des règlements pour la république, n'y travaillerons-nous pas de concert? *À quoi nous destinez-vous là-dessus? HERMOCRATE : À rien, comme à l'ordinaire. UN AUTREHOMME : C'est-à-dire à vous marier quand vous serez filles, à obéir à vos maris quand vous serez femmes, et à veiller sur votre maison : on ne saurait vous ôter cela, c'est votre lot. MADAME SORBIN : Est-ce là votre dernier mot ? Battez tambour; (et à Lina) et vous, allez afficher l'ordonnance à cet arbre. On bat le tambour et Lina affiche. HERMOCRATE : Mais, qu'est-ce que c'est que cette mauvaiseplaisanterie-là ? Parlez-leur donc, seigneur Timagène, sachez de quoi il est question. TIMAGÈNE : Voulez-vous bien vous expliquer, Madame ? MADAME SORBIN : Lisez l'affiche, l'explication y est. ARTHÉNICE : Elle vous apprendra que nous voulons nous mêler de tout, être associées à tout, exercer avec vous tous les emplois, ceux de finance, de judicature * et d'épée. HERMOCRATE : D'épée, Madame?ARTHÉNICE : Oui, d'épée, Monsieur; sachez que jusqu'ici nous n'avons été poltronnes* que par éducation. MADAME SORBIN : Mort de ma vie ! qu'on nous donne des armes, nous serons plus méchantes que vous; je veux que dans un mois, nous maniions le pistolet comme un éventail : je tirai ces jours passés sur un perroquet, moi qui vous parle. ARTHÉNICE : Il n'y a que de l'habitude à tout*. MADAME SORBIN : Demême qu'au Palais à tenir l'audience, à être Présidente, Conseillère, Intendante, Capitaine ou Avocate. UN HOMME : Des femmes avocates ? MADAME SORBIN : Tenez donc, c'est que nous n'avons pas la langue assez bien pendue, n'est-ce pas ? ARTHÉNICE : Je pense qu'on ne nous disputera pas le don de la parole.
* Notes - Ensemble, en commun - Emploi de juge - Peureuses - On s’habitue à tout

TEXTE 3...
tracking img