Les handicapes sur le chemin de l’ecole a l’emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2165 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Seconde 11
2009 /2010

LES HANDICAPES SUR LE CHEMIN DE L’ECOLE A L’EMPLOI
Sommaire

Introduction

I. Le jeune handicapé
1) Que disent les lois ?
2) Scolarisation et intégration

II. L’handicapé adulte
1) Les droits des handicapés adultes
2) Etudes supérieures et emploi
3) Discrimination

Conclusion

Bibliographie

Fiche bibliographique

Livrespécifique : « Données sociales : La société française »
Périodiques :
* Déclic n°118/2007
* Déclic n°126/2008 « Le magazine de la famille et du handicap »
* Alternatives économiques n°255/2007 « La ville découvre les handicapés »
* Cahiers pédagogiques n°459/2008 « L’école à l’épreuve du handicap » 

Internet :
* http://www.travail-solidarité.gouv.fr
*http://www.vie-publique.fr
* http://lci.tf1.fr
* http://fr.wikipédia.org

Fascicule : « Guide pour la scolarisation des enfants et adolescent handicapés »

Introduction
La scolarisation des élèveshandicapés constitue une priorité nationale. Dans ce domaine, des progrès considérables ont été accomplis, depuis plusieurs années et notamment depuis la publication et la mise en œuvre des textes d’application de la loi. Le handicap physique reste un frein important à l'embauche. Une part relativement importante de chefs d'entreprises perçoit l'embauche d'une personne handicapée comme une source dedifficultés, que ce soit au niveau de l'exécution des tâches, de l'aménagement des conditions de travail ou encore des relations humaines. Le manque d'informations ne contribue pas à démentir cette impression.
I. Le jeune handicapé
1) Que disent les lois ?
La loi du 11 février 2005pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées renforce les actions en faveur de la scolarisation des élèves handicapés.
Elle affirme le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, à un parcours scolaire continu et adapté.
Les parents sont de plus étroitement associés à la décision d'orientationde leur enfant et à la définition de son projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.).
Tous les élèves sont inscrits à l'école ou l'établissement scolaire ((public ou privé) de leur secteur. Celui-ci constitue l'établissement scolaire de référence où tout élève est ordinairement inscrit. Pour un élève handicapé, il peut être dérogé à cette règle lorsque les aménagements nécessaires à sa scolariténe peuvent être mobilisés au sein de cet établissement :
* pour un autre établissement scolaire en vue de bénéficier d'un dispositif adapté : classe d'intégration scolaire (CLIS), unité pédagogique d'intégration (UPI) ;
* pour une interruption provisoire de la scolarité afin de recevoir un enseignement à domicile ou suivre un enseignement à distance ;
* pour effectuer un séjour dansun établissement sanitaire ou médico-social ; l'élève handicapé peut alors être inscrit dans un autre établissement scolaire proche de l'établissement spécialisé qui l'accueille.
2) Scolarisation et intégration
La scolarisation des enfants et adolescents handicapés ne semble pas souffrir la critique : ce serait un déni du plein droit de ces enfants à faire partie intégrante de la communautééducative. Il faut pourtant, pour que les situations évoluent, avoir une position critique sur la manière dont elle peut se décliner dans ses réussites comme dans ses résistances.
L'intégration individuelle dans l'école de proximité érigée en dogme, interdit à u certain nombre de jeunes sourds de trouver des pairs partageant le même mode de communication.
En application de la loi de février...
tracking img