« Les initiatives solidaires : la réciprocité face au marché et à l’etat »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1311 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
« Les initiatives solidaires : La réciprocité face au marché et à l’Etat »

Fiche signalétique :
GARDIN Laurent, Les initiatives solidaires : La réciprocité face au marché et à l’Etat, Editions érès, 2006.

Thème de l’ouvrage :
Dans cet ouvrage, Laurent Gardin propose une typologie des initiatives solidaires (à partir observations menées en France et en Europe), afin deprendre la mesure de leur intégration dans l’économie et dans la société en général.
Son travail se base sur les travaux de Karl Polanyi et notamment de son ouvrage « La grande transformation ». Karl Polanyi y met notamment en lumière l’existence de trois modes de circulation des richesses. La redistribution, dans laquelle les biens sont centralisés puis répartis entre les membres de la société,la réciprocité dont les principes de base sont le « don – contre don » et la construction conjointe de l’offre et de la demande et le marché.
Laurent Gardin explique que l’économie solidaire est définie par une prédominance de la réciprocité et va donc s’atteler à en détailler les particularités et les rapports avec les autres formes d’échanges.

Structure de l’ouvrage :
Les initiativessolidaires s’articule autour de quatre grandes parties.
Dans une première partie, l’auteur procède à la définition des grandes notions que sont la redistribution, la réciprocité et le marché.
Ensuite, l’auteur se concentre sur la réciprocité et en détaille les différentes déclinaisons.
Dans une troisième partie, Laurent Gardin analyse comment la réciprocité se situe par rapport aux autres principeséconomiques.
Enfin, dans la dernière partie et dans la conclusion, l’auteur prend position en faveur de la réciprocité qu’il considère comme devant être le principe économique dominant.

Résumé détaillé :
Comme cela a été expliqué précédemment, le début de l’ouvrage s’attelle a présenter les trois grandes formes d’échange. Cela lui permet de mettre en avant trois grands types d’économies.L’économie marchande dans laquelle la redistribution est principalement confiée au marché ; l’économie non-marchande dans laquelle c’est l’Etat social qui endosse ce rôle de redistribution ; et l’économie non monétaire où c’est la réciprocité qui joue un rôle central. Cela permet de mettre en avant le rôle de la réciprocité dans l’économie solidaire, que l’on retrouve dans les deux dernières formesd’économie.

Ce premier cadrage effectué, Laurent Gardin souhaite donc s’interroger plus particulièrement sur la réciprocité. Il remarque de ce principe connait un déficit de reconnaissance, qu’il explique par la diversité de ses formes. Il en met en avant trois principales.
Tout d’abord, la réciprocité inégalitaire. Dans ce type de réciprocité, les personnes qui bénéficient des services de cesinitiatives ne sont pas intégrées à la gestion desdites initiatives.
Il distingue ensuite la réciprocité entre pairs. Dans ce type d’initiatives, les fondateurs visent en réalité à répondre à leurs propres « besoins et aspirations ». Les consommateurs et les producteurs ne sont donc pas différenciables.
La troisième forme de réciprocité est dite multilatérale. Moins répandue selon l’auteur, elle estbasée sur un principe de symétrie entre les acteurs qui mènent ce type d’initiatives. Ainsi, les régies de quartier, en mettant sur le même plan les habitants avec les acteurs traditionnels de la prise de décision que sont la ville et les bailleurs sociaux, permet une symétrie et une équité entre les différentes partes.
Parmi d’autres facteurs, Laurent Gardin explique le difficile développement dela réciprocité multilatérale par le fait que le principe de symétrie n’est pas forcement adaptable aux formes juridiques d’organisations déjà existantes (les coopératives encourageant par exemple la création de groupes homogènes d’acteurs).

Après avoir détaillé la diversité des formes de la réciprocité, l’auteur analyse comment elles s’intègrent et s’hybrident avec les deux autres...
tracking img