Les jeune en situation de descolarisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1646 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
L’emploi n’a pas toujours été un problème, pendant les trente glorieuses le jeune allait à l'école jusqu'à 13 ans en moyenne puis il partait en apprentissage ou, intégrait un emploi immédiatement après sa scolarité où il était formé sur le tas.

Le jeune d'hier arrivait facilement à trouver sa place au sein de la société le développement de l’emploi était en période decroissance économique tout était à construire dans tous les secteurs économiques (primaire, secondaire, tertiaire) et la politique du moment était à l’embauche massive car il y avait un gros besoin de main d’œuvre c’est pour cela que l’apprentissage à l’école était basique (lecture, écriture, calcul) et suffisant à l’époque

Les relations intergénérationnelles faisaient partie d'un mode deculture et de société où la famille traditionnelle était de mise. Le jeune travaillait un temps pour aider ses parents puis quand il avait fait ses preuves (démontrer qu’il était un homme) il pouvait se marier et s’installer ces deux actions étaient considérer comme des rites de passages à l'âge adulte.

Ces rites ont disparut malgré eux car on ne part plus de la maison à la majorité oupour se marier le jeune d’aujourd’hui doit d’abord se faire une situation professionnelle afin de subvenir à ses besoins quotidiens, et ses ressources souvent très faibles ne sont pas suffisantes pour prendre un appartement et s’installer seul car les charges de loyer représentent à elle seules en moyenne un tiers de salaire (SMIC)

Depuis les années 80 la société française est en crise,celle-ci concerne en grande partie les jeunes avec le chômage et la précarisation de l'emploi.

Aujourd'hui, le problème de l'emploi est à la première place des préoccupations gouvernementales, et la jeunesse n'est pas épargnée, puisqu'elle se trouve être la plus touchée.

En effet selon l'INSEE1 en 2009, 23%(416200) des jeunes entre 16 et 25 ans, recherchent un emploi, sachant que surce nombre 14580 sont des jeunes sans aucun diplôme.

1 source INSEE http://www.indice.insee.fr/bsweb?action=BS_RECHGUIDEE&BS_IDARBO=0200000000000

Ce précieux sésame qui autrefois était exceptionnel et devenu aujourd'hui indispensable sur le marché de l'emploi, dans tous les secteurs confondus et à tous les niveaux.

Autrefois il suffisait d’avoir un certificat d’étude pour êtrecadre .Aujourd’hui le Certificat d’Aptitude Professionnel est un minimum le grade augmente avec le Brevet d’Etude Professionnelle quand au baccalauréat, il ouvre les portes pour de longues études mes pas pour le monde professionnel.

Pour espérer un bon début professionnel, il faut avoir un baccalauréat professionnel ou un baccalauréat de technicien supérieur et ensuite il faut encorefaire ses preuves sur place avec son savoir être et son savoir faire qu’un jeune n’a pas forcement vu son jeune âge.

Malheureusement la déscolarisation des jeunes à un effet désocialisant car ils sortent d'un cursus scolaire diplômant qui, mener à terme, devait leur donner les clefs du marché du travail.

Or, ces jeunes stop en cours de route ou à la fin du cursus une scolarité sansobtenir l’indispensable bout de papier ce qui les handicaps pour l’avenir.

Mais pas seulement, en pratique on peut considérer que certain savoirs essentiels font parti du bagage minimum du citoyen, et chez les jeunes les bagages sont, soit trop légers soit inexistants, ce qui entraine un déséquilibre sur le terrain

Les savoirs être ont leur importances dans une bonne insertionsociale et professionnelle, il est vrai que le jeune n'a pas terminé sa maturité il est en plein bouleversement dans son développement physique et psychologique et les adultes lui en demandent beaucoup et trop vite.

Particulièrement dans le domaine de l'emploi ou l'on attend du jeune qu'il soit en capacité d'adaptabilité et de sociabilité pour pouvoir tout de suite s'intégrer à une...
tracking img