Les magrittes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (393 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Français

Les Magrittes du cinéma belges

Les Magrittes sont les Césars du ciné belge.

le 7 e Art made in Belgium offre enfin à son public une cérémonie de remise de prix. Son nom : lesMagrittes du cinéma. Après les Césars, les Oscars et autres Goyas, on attribuera donc, dès février prochain, en Belgique, de nouvelles statuettes aux productions cinématographiques. Il faut dire que lecinéma belge a fait du chemin depuis sa première nomination (Le Maître de musique, de Gérard Corbiau) aux Oscars en 1989. Alors qu’à l’époque, elle en avait surpris beaucoup, l’expérience se répète deplus en plus souvent.
vingt ans plus tard, le ciné belge foisonne et rayonne, d’une renommée internationale grandissante. Mais alors que l’étranger lui fait une ovation, il reste relativement peu connuau sein même du public belge.
C’est pour cette raison que la ministre de la Culture de la Communauté française Fadila Laanan a lancé, en janvier dernier, des pistes pour le faire connaître enBelgique même et pourquoi pas y renforcer en même temps une certaine fierté. Parmi ces pistes, la création d’une cérémonie de remise des prix, façon Césars. « Il faut améliorer l’image de marque de notrecinéma et surtout, le rendre visible en Belgique même », explique-t-elle.
En général, les films belges sont accusés, à tort, d’imiter leurs voisins français et/ou de se ressembler entre eux. SelonFrédéric Delcor, directeur du Centre de cinéma et de l’audiovisuel, cette cérémonie tombe à pic pour démentir cette réputation. « Depuis la disparition du prix Plateau en 2006, notre cinéma francophonebelge ne cesse de se diversifier. Aujourd’hui, on peut se permettre un tel événement… On ne peut plus s’en passer, en fait ! »
Le parrain des Magrittes n’est autre que Jaco Van Dormael, réalisateur deToto le Héros, du Huitième Jour et de Mr Nobody. Selon lui, tout cinéaste espère d’abord être reconnu dans son pays. « Un film, c’est une bouteille à la mer. Et on espère qu’elle remonte la Meuse...
tracking img