Xiao hong, "les mains"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1532 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 20ième siècle fut pour la Chine une période de transformation fulgurante, particulièrement au niveau politique, social, économique et culturel. Cependant, la vie à cet époque, comme celle d’aujourd’hui, comporte d’énormes difficultés pour de nombreux citoyens, en l’occurrence les paysans. Ils sont particulièrement sujets aux injustices sociales et sont confrontés à vivre dans des conditionsrudimentaires. À travers la littérature chinoise de cette époque, certains auteurs sont parvenus par leurs écrits, à nous faire ressentir cette souffrance que souvent peu d’entre nous connaissent. Xiao Hong en est un bon exemple. Son texte nommé « Les Mains » nous démontre justement cette souffrance liée à la misère d’une jeune chinoise qui tente, tant bien que mal, de s’instruire pour ainsi avoirune chance dans la vie. Bien malgré elle, ses camarades de classe ainsi que le personnel de l’école lui font bien comprendre qu’il n’y a pas de place pour elle dans leur « société bourgeoise ». Toutefois, la narratrice de l’histoire, une élève un peu plus curieuse que les autres, se rapproche davantage de Wang Yaming, cette étudiante rejetée. D’où provient cet intérêt envers Wang? Quel événementou situation rapproche la narratrice de cette jeune fille? Voilà les questions sur lesquelles ce travail reposera.
Premièrement, la narratrice de prénom inconnu, démontre dès le tout début un petit côté observateur. Elle semble beaucoup plus curieuse que les autres à l’égard de la jeune fille aux mains noires. En effet, elle décrit le comportement de Yaming avec de légers détails sur lesquelsles autres ne se seraient jamais arrêtés. Dans l’extrait qui suit, la narratrice décrit le comportement de Wang lors de la prise des présences en classe. « Elle se levait alors, ses mains noires pendantes au bout de ses bras raides, les épaules rejetées en arrière, les yeux au plafond(…) Nos moqueries ne semblaient pas la troubler le moins du monde.(…) Elle se rasseyait en abordant toujours lemême air solennel. »
Nous dénotons à travers cet extrait une certaine curiosité de la part de la narratrice puisqu’elle décrit en ordre chronologique et détaillé chacun des mouvements effectués par Wang. De plus, le fait qu’elle ait rajoutée « en abordant toujours le même air solennel » suggère qu’elle l’observe depuis déjà un bon moment. Tout au long de l’histoire, la narratrice semble la suivreà la trace car elle connaît toutes les habitudes et les endroits où peuvent se trouver Yaming. « La nuit, elle se cachait dans les cabinets pour lire, et à l’aube, on la retrouvait parfois assise au pied de l’escalier. Il suffisait qu’un endroit fût vaguement éclairé pour qu’elle s’y installa (…) ». À travers cet extrait, nous pouvons remarquer que la narratrice fait un lien entre les endroits oùYaming se trouve et le fait que ces endroits soient éclairés. N’importe quelle autre jeune fille du collège ne doit carrément jamais remarquer la présence de Wang Yaming, ou tout simplement, ne jamais se questionner sur la raison pour laquelle elle se retrouve à tel ou tel endroit. Encore une fois, cela relève d’une observation relativement plus poussée de la part de la narratrice. Il est fortprobable que cette curiosité provient purement d’une ouverture d’esprit beaucoup plus flexible de la narratrice, ce qui serait dans sa nature propre, c’est-à-dire dans l’ensemble de son comportement ou de son être comme tel. Cependant, c’est ce côté d’elle qui la pousse à analyser plus en profondeur le comportement de Yaming, ce qui par la suite, l’entraînera à vouloir lui parler pour en savoirdavantage à son propos. C’est un premier pas vers le respect qu’elle vouera à Yaming un peu plus tard dans l’histoire.

Deuxièmement, nous pouvons noter l’évolution de la relation entre ces deux jeunes filles. En effet, au commencement, la narratrice se trouve dans le même clan moqueur que les autres jeunes filles comme le démontre bien cet extrait : «  Quelques jours après son arrivée, nous...
tracking img