Les moeurs en tunisisie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3280 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTROUDUCTION

1)Curriculum vitae de la Tunisie

La Tunisie est un pays de 10 millions d’habitant situé à la pointe nord de l’Afrique, c’est une république indépendante depuis maintenant 55 ans.

Le 13 aout 1956 un décret beylical promulgue le code du statut personnel ce décret sera suivi d’une suite de mesures prise après la chute du bey le 25 juillet 1957 par le premier présidentde la république tunisienne Habib Bourguiba. Ce dernier set né en 1903 à Monastir et mort en 2000. Il fut président de la république tunisienne de 1957 à 1987 dattes de son renversement par l’actuel président Zine El-Abidine Ben Ali.
Il est issu d’une famille tunisienne bourgeoise, il fait ses études au collège Sadiki qui forma l’élite tunisienne de l’époque, puis il alla à Paris où ilentreprit des études de droit à la Sorbonne, il y fait la connaissance de toute une génération d’homme politique du «  tiers monde » dont Léopold Senghor, qui allait être à son instar les bourreaux du colonialisme.
Ce séjour en France marquera son esprit et explique en parti ses orientations politiques, il dira qu’il y a vu alors «  les causes de la réussite et de l’échec  des nations »
Un grandparti des réformes qu’Habib Bourguiba a instituées restent inédites dans le monde arabe tel que l’interdiction de la répudiation et de la polygamie et le droit à l’avortement.
Ces initiatives ont été pour l’essentiel réalisées au début du règne de Bourguiba.
Mais Bourguiba n’est pas un accident, la Tunisie a en effet bien avant le protectorat français, eu un parcours particulier au sein dece qu’on appelle le Maghreb ( occident ) arabe.
Sans remonter à Carthage et à Didon revenons quelques années avant la colonisation française :
En octobre 1873 Khair-Eddine pacha, ancien esclave ottoman accède à la dignité de premier ministre remplaçant un prédécesseur corrompu qui avait contribuer à faire péricliter l’économie tunisienne en contractant des dettes envers les puissanceseuropéennes sous couvert d’empreint étatique.
Dés son accession au pouvoir Khair-Eddine entreprit des réformes ambitieuses, il unifia la justice en s’inspirant tout autant dés codes civiles européens qu’orientaux, il introduit l’étude de disciplines scientifiques dans des écoles qui avaient alors pour seul vocation l’enseignement stricte du Coran, le fer de lance de cette nouvelle politiquepédagogique consistait justement dans l’ouverture du collège Sadki.
Dés intrigues de palais compromirent le pouvoir de Khair-Eddine, contraint à l’exile, il se réfugie auprès de la puissance ottomane, malgré les efforts entreprirent pour assainir l’économie, les mauvaises habitudes reprirent dés sa chute, laissant la Tunisie en proie à la rapacité des empires européens.
Ce fut la France qui suite aucongrès de Berlin de 1878, entreprit la conquête de la Tunisie de sorte qu’en 1881 le protectorat français fut instaurer (1881) il durera pendant 85 ans et serra caractériser par une perte de la souveraineté extérieure de la Tunisie avec tout de même une autonomie partielle à l’interne.
La période colonial ne fut pas désertique sur le plan des réformes loin s’en faut, dés 1900 le lycée de la ruedu pacha ouvre ses portes à l’initiative de Louise René Millet femme du résident général de la Tunisie.
Il accueillera les filles de la bourgeoisie tunisoise, dont la première femme médecin arabe Faouida Ben Chir qui dirigera le planning familiale tunisien.
Ces années sont également marqués par un renouveau des milieux intellectuels tunisiens.
En 1909 naquit Abou Kacem el Chebbi, il serral’initiateur du courant romantique arabe, il combat tout autant l’obscurantisme des pays arabe en matière sociale et littéraire que la colonisation française, pour cella il invite les femmes à s’émancipé, il meurt jeune à l’âge de 25 ans, il laisse une œuvre importante essentiellement composée de poèmes d’où serra tirer l’hymne national tunisien :
« Lorsqu’un jour le peuple voudra vire
Force est...
tracking img