Les motifs de la fusion entre air france et klm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les motifs de la fusion entre Air France et KLM en 2003.

Depuis la dérèglementation du transport aérien effectuée en 1987, et l’émergence des compagnies low-cost, lessociétés de transport aérien ont du s’adapter et se restructurer pour survivre. Dans cette optique, Air France n’a pas su faire face au problème en ne cherchant qu’à réduire ses coûtset en engageant un plan social visant à supprimer 10 000 emplois. En 1993, la grève du personnel pousse le directeur de l’époque à démissionner. Son successeur, Christian Blancannonce la suppression de 5 000 emplois supplémentaires mais pas de licenciements.
Lorsque Jean-Cyril Spinetta arrive à la tête d’Air France en 1997 à la place de ChristianBlanc, l’entreprise sort de trois années déficitaires. Spinetta instaure la contractualisation des rapports sociaux et évite ainsi le recours à la grève systématique. A partir dece moment là, Air France redevient une entreprise bénéficiaire et arrivera même à faire face à la crise des années 2000, la ou certains de ses concurrents ont du fermer deslignes.
De son coté, la société KLM est dans la même situation et cherche, tout comme Air France, à fusionner avec une autre compagnie aérienne pour renforcer sa position et faireface aux défis de la mondialisation. Face à ses concurrents, Air France a proposé à KLM (pourtant deux fois plus petit) un projet de co-gouvernance du groupe. Ainsi, KLM n’étaitpas absorbé par la société française et les deux compagnies pouvaient garder leurs noms, logos, flottes …
D’après tous les observateurs, c’est cette principale raison qui està l’origine du succès de cette fusion entre deux sociétés qui avaient comme objectif commun de trouver un partenaire pour se développer et faire face à de nouveaux défis.
tracking img