Les orientales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (779 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I Comparez la composition de chaque poème. Dans quel registre le corpus s’inscrit-il ?
II Confrontez les systèmes énonciatifs mis en place dans chaque poème.
III Analysez la métaphore filée des ers11-12 du texte A.
IV En vous aidant du lexique, justifiez le titre des poèmes. Quels points communs présentent-ils ?

1) Le corpus de texte comprend deux poèmes ; « Champs d’automne » de CharlesBaudelaire, provenant des Fleurs du mal ( 1861).Ce poème est un alexandrin composé de quatre quatrains avec des rimes croisées. Le deuxième poème est « Chanson d’automne » de Oscar Vladislas de LubiczMilosz, extrait de : Le poème des décadences ( 1899). Dans ce poème les vers et les rimes sont irréguliers. Le corpus est inscrit dans le registre pathétique car dans les deux poèmes on peut lire lanostalgie de l’été avec dans le texte A au vers 2 «  Adieu, vive clarté de nos été trop courts ! », dans le texte B au vers 12 : « Les lambeaux de l’été suivent le vent de la plaine ; ». Les textesnous montrent que l’été est terminé, c’est l’automne telle la mort qui arrive : «  j’entends déjà tomber avec des chocs funèbres » dans le texte A vers 3, ou dans le texte B «  Il n’y a plus de feuilles,il n’y a plus de fruits Dans les vergers détruits » (v5-6). La mort est présente partout dans la nature, même chez les vivants : «  Sur les tombes des amis et des amants … »

2) Dans le texte A,l’auteur est celui qui parle, « j’entends »(v 3), alors que dans le texte b, aucune présence de l’auteur n’est visible. L’auteur dans le texte A se parle à lui-même, exprime ses pensés : «  Mon esprit estpareil à la tour qui succombe » alors que le texte B est destiné au lecteur, c’est une explication de ce qui se passe, «  il n’y a plus de feuilles » (v5) . Les textes sont situés temporellementgrâce au sujet de la venue de l’automne et la disparition de l’été. Cependant on ne peut pas se situer géographiquement où se passent les poèmes, mais grâce à l’indication des quatre saisons on peut...
tracking img